Aller au contenu principal
04/07/2022

De nouvelles conventions pluriannuelles d’objectifs avec les maisons de quartiers

Pendant un an, les maisons de quartiers et la ville ont échangé et ont rédigé leurs objectifs pour la période 2022-2025.

Image mise en avant pour la page

Les Maisons de quartier, acteurs de l'éducation populaire

Que ce soit grâce à leur proximité et leur ancrage dans les quartiers, mais aussi avec leurs multiples champs d’intervention, d’actions, de projets, pour tous les publics de la ville (enfants, parents, seniors, personnes socialement fragiles) les maisons de quartiers sont des acteurs essentiels de l’éducation populaire.

Afin de garantir le soutien de la ville aux maisons de quartiers, et de sanctuariser leur fonctionnement dans les années à venir, la Ville de Poitiers, la Caisse d’allocations familiales de la Vienne et les maisons de quartiers signent leur Convention Pluriannuelle d’Objectifs (CPO) 2022-2025.

Chaque convention comporte :

  • Un socle commun à toutes les maisons de quartier (c'est à dire les orientations générales des CPO)
  • Une partie spécifique concernant le projet de chaque maison de quartier et correspondant à son territoire d’activité et aux besoins réels du quartier.

Les avantages des conventions pluriannuelles d’objectifs

Elle permet aux associations de soutenir et de sécuriser leur action dans la durée.

En effet, grâce à la convention pluriannuelle d'objectifs, la collectivité qui la souscrit prend l'engagement d'un financement dans la durée, de sorte que l'association qui bénéficie de celui-ci ne risque pas d'être tenue, le cas échéant, d'interrompre l'accomplissement de ses missions d'intérêt général.

Des objectifs pour la période 2022-2025, orientés autour de 4 thématiques

Pendant un an, les maisons de quartiers et la ville ont échangé et ont rédigé leurs objectifs pour la période 2022-2025.

Les CPO 2022-2025 réaffirment d'une part l’attachement de la ville et des maisons de quartiers aux respects des valeurs de la République et du principe de la laïcité :

  • La charte de la laïcité garantit un traitement égal de tous, sans distinction, notamment d'origine, de sexe, d'orientation ou d'identité sexuelle, ou de religion
  • Par ailleurs, les associations signataires s’engagent à souscrire aux principes inscrits dans le contrat d’engagement républicain

Les Conventions Pluriannuelles d’Objectifs (CPO) répondent aux ambitions de la ville en matière d’actions dans les quartiers dans lequel les projets spécifiques des Maisons de quartier s’inscrivent également.

Ces ambitions se déclinent en 4 grandes thématiques, avec des actions :

Il s’agit ici de s’accorder sur l’impact recherché sur les habitants :

  • Rendre indispensable la place des habitants dans la co-construction des politiques publiques sur le territoire
     
  • Réussir une transition écologique de façon inclusive
     
  • Sortir de la pauvreté par l’équité et la solidarité
     
  • Renforcer la cohésion sociale capable de résilience
     
  • Améliorer le cadre de vie des habitants

Les partenaires ont identifié quatre changements auxquels ils souhaitent contribuer dans le cadre des CPO :

  • Chaque parent se sent légitime à jouer son rôle de premier éducateur de son enfant au sein de la communauté éducative
     
  • Tous les habitants ont la possibilité de participer à la construction et/ou à la mise en oeuvre des politiques publiques
     
  • Les habitants ont amélioré leurs conditions de vie du fait d’un meilleur exercice de leurs droits
     
  • Quel que soit leur lieu de vie, les habitants vivent sans crainte dans tous les espaces publics

Il s’agit ici pour tout habitant d’être partie prenante des décisions relatives à la transition écologique.

  • Les habitants sont informés des choix politiques et des mesures de transition à venir
     
  • Les habitants sont écoutés par les pouvoirs publics : les freins, les contraintes, les obligations et les intérêts sont exprimés

Depuis la précédente CPO (dont le partenariat tripartite a été jugé satisfaisant), le retour d’expérience a permis de formuler des améliorations.

  • La Ville, la Caf et les maisons de quartiers réaffirment l’indépendance associative et la volonté d’être dans une posture d’écoute et de disponibilité
     
  • La Ville de Poitiers doit rendre lisible la ligne politique de la municipalité
     
  • Les associations de leur côté s’engagent à renforcer leur fonctionnement démocratique et le portage du projet associatif par les habitants.