Aller au contenu principal
23/09/2022

La Ville de Poitiers s’engage pour le bien-être animal

Le 23 septembre à Poitiers, Léonore Moncond’huy, maire de Poitiers, a signé la charte ETICA de l’association Welfarm, en présence de Pierre Rigollet, conseiller municipal délégué à la bientraitance animale. Poitiers est la première ville française à adhérer à cette démarche pour des approvisionnements plus respectueux du bien-être animal en restauration collective.

Image mise en avant pour la page

Un engagement en faveur du bien-être animal

La Ville de Poitiers s’engage en faveur du bien-être animal pour répondre à une demande sociétale croissante en faveur de conditions d’élevage plus respectueuses des animaux. Prendre en compte le bien-être animal dans les approvisionnements de la restauration collective est avant tout une considération éthique.

Les achats de denrées alimentaires d’origine animale effectués par la Ville de Poitiers, pour sa restauration collective, peuvent contribuer à encourager des modes de production et des habitudes de consommation plus respectueux du bien-être animal. De plus, les cantines scolaires sont un lieu d’apprentissage alimentaire où les plus jeunes peuvent être sensibilisés au besoin de consommer de manière responsable.

Prendre en compte le bien-être animal dans les approvisionnements de la restauration collective de la Ville de Poitiers, c’est également améliorer l’image des éleveurs et valoriser leur savoir-faire auprès des consommateurs. Il s’agit de reconnaître et de valoriser les producteurs qui s’engagent résolument en faveur du bien-être animal.

Une démarche éthique et écologique

Prendre en compte le bien-être animal dans les approvisionnements de la restauration collective de la Ville de Poitiers est aussi un enjeu de santé publique et un levier pour la préservation de la biodiversité.

L’élevage apparaît comme un élément central de la transition écologique. Conduits de façon agroécologique, certains types d’élevage apportent des services environnementaux, en utilisant par exemple des surfaces en prairies impropres à la culture mais favorables à la biodiversité, au stockage du carbone et à la filtration de l’eau. Sans élevage, ces surfaces disparaîtraient et les paysages se fermeraient.

Dans le cadre du Projet Alimentaire Territorial (PAT) de Grand Poitiers, la Ville de Poitiers espère également convaincre d’autres collectivités territoriales gestionnaires de restauration collective à mieux prendre en compte le bien-être animal.

Poitiers, 1ère ville à signer la charte ETICA de l’association Welfarm

En signant la Charte ETICA de l’association WELFARM, la Ville de Poitiers veut privilégier, pour les produits d’origine animale, des labels de qualité qui garantissent le bien-être des animaux. Elle s’engage ainsi à :

  • poursuivre l’augmentation de la part de l’Agriculture Biologique (AB) dans ses approvisionnements d’origine animale
     
  • privilégier les produits qui permettent d’assurer un accès au plein air aux animaux et leur évitent de subir des mutilations (par exemple, le Label Rouge pour les poulets)
     
  • remplacer, chaque fois que possible, le recours aux oeufs (y compris les ovoproduits) issus de poules élevées en cages par des oeufs issus de poules élevées en Agriculture Biologique (AB) ou en plein air à défaut, à privilégier le recours aux oeufs de poules élevées au sol avec jardin d’hiver
     
  • bannir des produits issus du gavage de canards et des oies (foie gras, magret, confit)
     
  • communiquer autour de la démarche ETICA pour la faire connaître et diffuser son message en faveur du respect du bien-être des animaux

À propos de WELFARM – Protection mondiale des animaux de ferme

WELFARM est une association française et indépendante créée en 1994, dont la mission est reconnue d’utilité publique. Elle oeuvre depuis plus de 25 ans pour une meilleure prise en compte du bien-être des animaux d’élevage à toutes les étapes de leur vie : élevage, transport et abattage.

Welfarm emploie à ce jour près de 30 salariés et son siège social se situe à Metz (57). Forte du soutien de ses 29 000 membres et donateurs, l’association agit exclusivement grâce à leur générosité.

WELFARM est membre du Comité d’Experts « bien-être animal » du ministère de l’Agriculture (CNOPSAV).