Recherche libre dans le site
Partager...
Actualité | Culture | 19/02/2016

Derniers jours pour l'exposition "Unlike", qui détourne le réseau social Facebook

 -
Actualité | Culture | 19/02/2016

Derniers jours pour l'exposition "Unlike", qui détourne le réseau social Facebook

Jusqu'au 26 février, les œuvres de treize créateurs, dont le point commun est d’utiliser les réseaux sociaux et Internet comme matière artistique, sont réunies dans l’exposition Unlike à la Chapelle des Augustins. 

Pas le droit de ne pas aimer

Artiste poitevin installé à Paris, Thomas Cheneseau consacre son travail à l’univers d’Internet et des réseaux sociaux. Il a eu l’idée de réunir 13 artistes de sa génération œuvrant dans les mêmes problématiques dans l’exposition Unlike, actuellement visible à Canopé (ex CRDP). Venus des continents américain et européen, ces artistes détournent Facebook de manière singulière, satirique, morbide aussi. Une réflexion artistique sur le réseau social qui a imposé le « like » en ne prévoyant pas le « unlike ». Un regard aussi sur les internautes, à commencer par les artistes eux-mêmes, qui étendent leur vie privée sur le net faisant montre de narcissisme, à coup de selfies notamment.

Un bref aperçu

L’exposition présente des vidéos, installations, peintures, programmations expérimentales, environnements 3D, expérimentations sonore, clips musicaux, livre, sites Internet et plug-in pour navigateur…

Une approche esthétique et médiatique dont voici quelques fragments :

  • un post avec 1 164 041 commentaires, soit le plus grand nombre au monde,

  • une extension de Facebook qui supprime tous les chiffres qui s’imposent comme des marques de notoriétés sur le réseau social,

  • une pierre tombale numérique affichant une liste de membres de Facebook disparus,

  • une démonstration de nombrilisme avec la reproduction sur une couette du profil de l’artiste sous laquelle elle se love,

  • un projet de réseau social telle une pizza animée psychédélique,

  • un archivage des images d’un profil reproduit sur un immense tableau,

  • un site internet qui permet d’ajouter à son propre profil Facebook des « j’aime », des « demandes d’amis », etc.

Aimez-moi

Ce projet, initié par le Lieu Multiple, prévoit parallèlement des actions de médiations avec des écoles, lycées, lieux d'accueil et parents, questionnant là aussi l’identité numérique autour des selfies, ces égoportraits que l’on peut voir comme un prolongement aux autoportraits peints ou en photomatons. Tous les autoportraits de ces jeunes, accompagnés de leurs écrits, sont à voir à l’entrée de Canopé. Un lycéen à mentionné au-dessus de sa photo : « Aimez-moi ». Deux mots qui résument à eux seuls l’esprit du selfie.

Les artistes

• César Escudero Andaluz (Linz)
http://escuderoandaluz.com/

• Erica Lapadat-Janzen (Vancouver)
http://ericalapadatjanzen.tumblr.com/

• Anthony Antonellis (New York)
http://www.anthonyantonellis.com/

• Grégory Chatonsky (Montréal / Paris)
http://www.chatonsky.net/

• Raphaël Isdant (Paris)
http://www.raphaelisdant.fr/

• Felipe Rivas San Martin (Santiago du Chili)
http://www.feliperivas.com/

• Carrie Gates (Saskatoon)
http://www.vjcarriegates.com/

• Benjamin Grosser (Chicago)
http://bengrosser.com/

• Antonin Laval (Paris)
https://www.facebook.com/bien.oubien.752

• Kaja Cxzy Andersen (Brooklyn)
http://kajacxzyandersen.com/

• Clift N. Anthony aka Bored Lord (Memphis)
https://soundcloud.com/boredlord

• Milo Reinhardt & Conan Lai (Montréal)
http://www.miloreinhardt.com/

• Jonas Lund (Amsterdam)
http://jonaslund.biz/works-archive/

• Curator de l’exposition et direction artistique : Thomas Cheneseau (Paris)

Informations pratiques

À voir jusqu'au 26 février 2016 à la chapelle des Augustins, à l’Atelier Canopé (ex CRDP) de Poitiers, 6, rue Sainte-Catherine, 86000 Poitiers

Renseignements : 05 49 60 67 64.

Ouvert du lundi au vendredi de 9 h à 18 h ; samedi et dimanche de 14 h à 18 h.