Recherche libre dans le site
Partager...
Actualité | Environnement | 08/04/2016

Chauffage urbain : les quartiers des Couronneries, Touffenet et Saint-Éloi chauffés par la biomasse

Grand Poitiers est doté d’une chaufferie biomasse qui augmente la production d’énergie verte et garantie des prix réduits - Grand Poitiers
Actualité | Environnement | 08/04/2016

Chauffage urbain : les quartiers des Couronneries, Touffenet et Saint-Éloi chauffés par la biomasse

Grand Poitiers est doté d’une chaufferie biomasse qui augmente la production d’énergie verte et garantie des prix réduits. Créé en 1967, le réseau de chaleur urbain de Poitiers s’étend aujourd’hui sur 14 km dans les quartiers des Couronneries, Touffenet et Saint-Éloi. Il fournit plus de 7 000 logements en chauffage et eau chaude sanitaire.

D’où provient la chaleur ?

Principalement (à 59 % en 2014) de l’usine de valorisation énergétique de Saint-Éloi, par l’incinération des déchets. La chaufferie bois des Couronneries, alimentée par du bois déchiqueté provenant de la région, complète la production de chaleur et deux chaudières à gaz viennent en appui.

Ces outils sont démarrés en cascade, en fonction des températures et des besoins en chauffage. Le réseau de chaleur urbain est alimenté à 71 % par des énergies renouvelables.

Quel est l’intérêt ?

L’intérêt est de mutualiser les outils de production et d’améliorer les rendements. Diversifier les sources d’énergie permet également d’être moins exposé aux variations de prix d’une énergie.

Qui est concerné ?

Deux tiers des équipements raccordés sont des logements collectifs et un tiers des bâtiments publics (centre aquatique, complexes sportifs, écoles, lycées, centre commercial…). La consommation annuelle d’énergie s’élève à 70 GWh, l’équivalent de 7 000 logements.

Et ensuite ?

Au programme : un projet de déploiement du réseau vers le sud jusqu’aux Trois-Cités. La première phase correspond à l’installation d’une centrale de cogénération qui fabrique à la fois de la chaleur et de l’électricité (qui remplacera à termes les chaudières à gaz) et à la densification du réseau existant par la recherche de nouveaux clients (environ 400 logements supplémentaires).

 

 

La Ville de Poitiers est propriétaire de l’installation. L’exploitation a été confiée à Dalkia, via une délégation de service public.