Recherche libre dans le site
Partager...
Actualité | Enseignement supérieur | 24/11/2016

3ème édition : Rencontre des étudiants chercheurs internationaux

Alain Claeys, Député-Maire de Poitiers, a accueilli 70 étudiants et enseignants chercheurs, de nationalités et de spécialités différentes à l'Hôtel de ville  - Nicolas Mahu

Diaporama

  • Alain Claeys, Député-Maire de Poitiers, a précisé que "La recherche est transversale, elle doit être au cœur des débats, c'est l'atout principal de Poitiers ".Alain Claeys, Député-Maire de Poitiers, a précisé que "La recherche est transversale, elle doit être au cœur des débats, c'est l'atout principal de Poitiers ".
  • Yves Jean, Président de l'Université de PoitiersYves Jean, Président de l'Université de Poitiers
  • 70 étudiants et enseignants chercheurs, de nationalités et de spécialités différentes ont été accueillis à l'Hôtel de ville de Poitiers70 étudiants et enseignants chercheurs, de nationalités et de spécialités différentes ont été accueillis à l'Hôtel de ville de Poitiers
  • Le 23 novembre 2016 à l’Hôtel de Ville, la Ville de Poitiers, en partenariat avec l’Université de Poitiers et l’ISAE ENSMA, accueillait 70 étudiants et enseignants chercheurs, de nationalités et de spécialités différentes.Le 23 novembre 2016 à l’Hôtel de Ville, la Ville de Poitiers, en partenariat avec l’Université de Poitiers et l’ISAE ENSMA, accueillait 70 étudiants et enseignants chercheurs, de nationalités et de spécialités différentes.
Actualité | Enseignement supérieur | 24/11/2016

3ème édition : Rencontre des étudiants chercheurs internationaux

Le 23 novembre 2016 à l’Hôtel de Ville, la Ville de Poitiers, en partenariat avec l’Université de Poitiers et l’ISAE ENSMA, accueillait 70 étudiants et enseignants chercheurs, de nationalités et de spécialités différentes.

Chercheurs, étudiants chercheurs du monde entier : ils ont choisi Poitiers

Immonen, chercheur en histoire médiévale, vient de Finlande avec sa femme (également chercheuse dans le même laboratoire de recherche) et avec sa fille. « A l’invitation d’Eric Palazzo - historien français, ancien directeur du Centre d’études supérieures de civilisation médiévale – nous avons choisi de nous installer à Poitiers depuis janvier 2016 pour développer nos travaux de recherches ». Immonen travaille sur l’art roman, logique de s’installer dans la capitale romane.

Achraf arrive du Liban : « Je suis arrivé en septembre, c’est ma première année de thèse, et j’ai choisi Poitiers parce que des sujets de recherches proches du mien sont travaillés à l’Université de Poitiers ». Ses recherches ? L’identification des batteries lithium-ion, il développe ses travaux sein de l’Ecole Nationale Supérieure d’Ingénieurs de Poitiers, dont la sphère de productivité repose sur la protection de l’environnement.

Yadi, enseignant de musicologie, participe à un programme d’échange de professeur de l’enseignement supérieur et vient de Bornéo en Indonésie. Spécialiste de musique traditionnelle, sa venue à Poitiers a débuté par des échanges internationaux pour des concerts. Lui-même musicien, Yadi a joué dans plusieurs lieux de Poitiers, au TAP, à l’auditorium Saint-Germain du Conservatoire à rayonnement régional, sur la place Leclerc. Aujourd’hui, il enseigne à l’Université de Poitiers, et recevra peut-être des collègues de Poitiers lorsqu’il sera de retour à Bornéo.

Poitiers : Ville de recherche universitaire et scientifique

Alain Claeys, Député-Maire de Poitiers, a précisé que "La recherche est transversale, elle doit être au cœur des débats, c'est l'atout principal de Poitiers ".

L’Université de Poitiers compte 47 laboratoires et structures de recherche labellisés et met à disposition des enseignants, des chercheurs Poitiers et d’autres Universités, des PME / PMI régionales, nationales et internationales, ses équipements à la pointe de la technologie.

La mobilité des chercheurs et doctorants, ainsi que les partenariats R&D entre recherche publique et entreprises contribuent à améliorer l’impact économique de l’université.

Pluridisciplinaire, l’Université de Poitiers propose des programmes de doctorat dans l’ensemble des secteurs disciplinaires. 8 écoles doctorales thématiques sont mises en place dans le cadre du PRES Limousin Poitou-Charentes.

L’Université de Poitiers et la recherche internationale

Les chercheurs présents dans les centres de recherche de l’Université de Poitiers sont tous tournés vers l’international (collaborations, partenariat de recherche…). L’Université, pour favoriser ses échanges, travaille notamment sur l’accueil de partenaires étrangers, facilite le développement de projet de mobilité internationale et de projets d’enseignement et/ou de recherche.

Santé & recherche : des laboratoires d’excellence à Poitiers

À Poitiers, 3 laboratoires de recherche sont labellisés par l’Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm), éléments essentiels de l’attractivité du territoire et du CHU pour les années à venir. Rassemblant près de 130 personnes et fédérant plus de 6 000 étudiants, ces unités travaillent dans 3 domaines de la recherche médicale expérimentale et clinique.

  • Pharmacologie des anti-infectieux

  • Ischémie, reperfusion en transplantation d’organes : mécanismes et innovation thérapeutique

  • Laboratoire de Neurosciences Expérimentales et Cliniques (LNEC)

La plateforme de recherche Prométée, unique en Europe

Unique en Europe la plateforme de recherche Prométée a été inaugurée sur le site du Futuroscope en janvier 2016. C’est un pôle de recherche et d’essais sur le transport (aéronautique et spatial), l’énergie et l’environnement. Vaste bâtiment de 2 500 m², il accueillera une soixantaine de chercheurs et une quinzaine d’agents techniques, sur un même site pour l’ensemble des activités de recherche liées aux sciences de l’ingénieur.

7 thèmes de recherche y seront développés (aérodynamique haute vitesse ;  aéroacoustique ; endommagement et durabilité des matériaux en conditions extrêmes ; aérothermique…) pour le compte de partenaires comme Safran, Airbus et le Centre national d’études spatiales (CNES).

Une 2ème tranche devrait voir le jour en 2020 (1 500 m² supplémentaires). Elle complétera les installations en combustion et matériaux avec une ouverture vers le développement de la filière énergétique hydrogène et de la pile à combustible pour le secteur de l’automobile.