Recherche libre dans le site
Partager...
Actualité | Enseignement supérieur | 19/12/2016

Fusées expérimentales à l'ISAE-ENSMA

5 fusées conçues par des élèves-ingénieurs de l’ISAE-ENSMA sont exposées dans le hall de la prestigieuse école - Marie Julie Meyssan
Actualité | Enseignement supérieur | 19/12/2016

Fusées expérimentales à l'ISAE-ENSMA

5 fusées conçues par des élèves-ingénieurs de l’Institut Supérieur de l’Aéronautique (ISAE) et de l’Espace-Ecole Nationale Supérieure de Mécanique et d’Aérotechnique (ENSMA) sont exposées dans le hall de la prestigieuse école. Un projet qui a été réalisé dans le cadre des campagnes nationales de lancement (C'Space) organisées par le CNES et Planète Science.

« Confronter nos acquis théoriques à la réalité »

Qu’elles soient réalisées en mode supersonique, à bi-étages ou en version mini, ces 5 fusées témoignent de l’investissement des étudiants de l’ENSMA, au-delà de leur cursus, dans des projets de haut vol menés sur leur temps libre. « Ces fusées nous apprennent à nous faire la main, à passer du projet papier à la réalisation. Elles permettent de confronter nos acquis théoriques à la réalité » témoigne Thomas Guérin, issu de la promo 2015 et qui a déjà entrepris une brillante carrière.

Les membres du club étudiant l’ENSMA Space Project n’ont pas compté les heures de travail et les nuits blanches passées pour modéliser LEUR fusée sur ordinateur, en dimensionner chaque élément. Les phases de fabrication, du montage et de finalisation leur ont permis de se confronter à des difficultés qu’ils n’avaient pas soupçonnées.

C’Space : une campagne de lancements du Centre National d’Etudes Spatiales (CNES) et Planète Sciences

Leurs œuvres achevées, l’expérience du lancement a marqué les esprits : « L’instant où l’on appuie sur le bouton, à l’issue du décompte, est à la fois un grand stress et une grande fierté » témoigne Anthony Durand, élève-ingénieur.

En l’espace de 5 ans, les étudiants ont créé 4 minifusées et 5 fusées expérimentales (fusex). Toutes ont concouru à C’Space, une campagne de lancements organisée par le Centre National d’Etudes Spatiales et Planète Sciences sur les bases militaires de Biscarosse et de Tarbes. Certaines ont volé à plus de 500 km/h, plusieurs ont été primées. Actuellement, l’ENSMA Space Project, soit une quarantaine d’élèves-ingénieurs, relève le challenge à nouveau en planchant sur 3 prototypes.