Recherche libre dans le site
Partager...
Actualité | Culture | 31/07/2017

Retour en images : Quatuor Machaut en concert gratuit à Lusignan

Quatuor Machaut en concert gratuit le 29 juillet 2017 à Lusignan - Nicolas Mahu

Diaporama

  • Quatuor Machaut en concert gratuit le 29 juillet 2017 à LusignanQuatuor Machaut en concert gratuit le 29 juillet 2017 à Lusignan
  • Quatuor Machaut en concert gratuit le 29 juillet 2017 à LusignanQuatuor Machaut en concert gratuit le 29 juillet 2017 à Lusignan
  • Quatuor Machaut en concert gratuit le 29 juillet 2017 à LusignanQuatuor Machaut en concert gratuit le 29 juillet 2017 à Lusignan
  • Quatuor Machaut en concert gratuit le 29 juillet 2017 à LusignanQuatuor Machaut en concert gratuit le 29 juillet 2017 à Lusignan
  • Quatuor Machaut en concert gratuit le 29 juillet 2017 à LusignanQuatuor Machaut en concert gratuit le 29 juillet 2017 à Lusignan
Actualité | Culture | 31/07/2017

Retour en images : Quatuor Machaut en concert gratuit à Lusignan

Samedi 29 juillet 2017 à 21h à l’Eglise Notre-Dame et Saint-Junien de Lusignan a eu lieu le concert gratuit du Quatuor Machaut, dans le cadre du Festival Itinérance de Grand Poitiers. Une interprétation aux sonorités jazz d’une des plus célèbres messes polyphoniques du compositeur du 14e siècle Guillaume de Machaut

La Messe « Notre-Dame » de Machaut prend des airs de jazz

Guillaume de Machaut, maître de toutes les formes poétiques, lyriques et polyphoniques est sans doute l’écrivain et le compositeur français le plus fameux du 14e siècle. Sa Messe Notre-Dame, terminée vers 1365, est une des premières messes polyphoniques qui soit l’œuvre d’un auteur unique. Cela n’a rien d’anodin puisque la polyphonie est précisément ce qui distingue la musique occidentale des autres musiques du monde. 

4 jeunes musiciens férus de jazz

Subjugué par la découverte de cette partition, le jeune saxophoniste français, Quentin Biardeau a eu l’idée de la transcrire pour 4 saxophones, puis de l’ouvrir à l’improvisation. L’interprétation qu’offre le quatuor de cette messe permet non seulement de (re)découvrir cette messe, et permet d’apprécier des extensions allant de l’improvisation libre jusqu’à la musique spectrale.