Recherche libre dans le site
Partager...
Actualité | Vie de la cité | 08/08/2017

Poitiers, l’ambition du chemin de fer : le réaménagement du quartier de la gare (1990 – 2008)

Le parvis de la gare est repensé - Ville de Poitiers

Diaporama

  • La gare des années 90 ne permet plus d'aménagementLa gare des années 90 ne permet plus d'aménagement
  • Les bâtiments seront détruits en 2002Les bâtiments seront détruits en 2002
  • Les bâtiments seront détruits en 2002Les bâtiments seront détruits en 2002
  • Construction de ToumaïConstruction de Toumaï
  • Construction d'un parking de 800 placesConstruction d'un parking de 800 places
  • Le parking achevé. Des trottoirs plantés d’arbres sont créésLe parking achevé. Des trottoirs plantés d’arbres sont créés
  • Le parvis de la gare est repenséLe parvis de la gare est repensé
  • ToumaïToumaï
Actualité | Vie de la cité | 08/08/2017

Poitiers, l’ambition du chemin de fer : le réaménagement du quartier de la gare (1990 – 2008)

A l’occasion de l’inauguration de la LGV qui relie Poitiers à 75min de Paris et 55 min de Bordeaux, la Ville de Poitiers propose l’exposition « Poitiers, l’ambition du chemin de fer », visible tout l’été Place Leclerc. Celle-ci  retrace les grandes étapes des aménagements ferroviaires, depuis l’arrivée du train à Poitiers au milieu du 19e siècle jusqu’à la LGV.

Chaque semaine, une grande période de cette histoire ferroviaire est à retrouver sur le site de la Ville de Poitiers. Après l'arrivée du TGV, le réaménagement du quartier de la gare.

Redynamiser le quartier

Pour redynamiser le quartier, la ville de Poitiers décide d’un projet de reconstruction urbanistique d’ampleur autour d’une gare multimodale, conçue par le cabinet d’architectes Grumbach et Associés. Après les travaux de 1989-1990, l’implantation de la gare, les boulevards et les falaises n’offrent plus de possibilité d’aménagements suffisants. Il est alors envisagé de délocaliser certains services de la SNCF pour pouvoir continuer l’aménagement du quartier. Après de longues études de dossier, un protocole d’accord est signé le 18 janvier 2002 entre les partenaires (Etat, Région, Département, Communauté d’agglomération, Ville de Poitiers et SNCF) pour le financement et la mise en oeuvre d’un pôle d’échange multimodal en gare de Poitiers.

La gare des années 90 ne permet plus d'aménagement - Ville de Poitiers

 

 

Un nouveau centre d’affaires

L’idée de départ est de profiter de l’axe Bordeaux-Paris pour développer un centre d’affaires au plus proche des quais de la gare. Il s’agit en même temps de faciliter les interconnexions entre les différents modes de transports : train, bus de ville, TER, cars interurbains et autres moyens de transports. Le projet comprend une tour de 24 mètres de haut qui abrite un centre d’affaires. Dans un bâtiment annexe, un centre de conférence voit le jour. Le SERNAM, démoli en 2004, fait place au parking Toumaï de 800 places. Au rez de chaussée, se trouve l’espace multimodal, avec les arrêts minutes pour les usagers de la gare et de la gare routière.

 

 

 

Construction d'un parking de 800 places - Studio LudoL’ère de la multimodalité

Le boulevard du Grand Cerf connait lui aussi une complète requalification. Les stationnements sont supprimés, des trottoirs plantés d’arbres créés. Le parvis de la gare est également repensé. Un des objectifs est aussi de relier le quartier de la gare au centre-ville, le dénivelé important compliquant l’accès au plateau. L’architecte résout cela en instaurant un accès piéton au parking au niveau de la grande passerelle. En 2008, le service de location de vélo « Cap’Vélo » est intégré à l’ensemble et complète l’offre de multimodalité.