Recherche libre dans le site
Partager...
Actualité | Enseignement supérieur | 04/10/2017

Point sur l'enseignement supérieur, la recherche et l’innovation de El Mustapha Belgsir, Vice-Président de Grand Poitiers

Point sur l’enseignement supérieur, la recherche et l’innovation de El Mustapha Belgsir, Vice-Président de Grand Poitiers - Alain Montaufier
Actualité | Enseignement supérieur | 04/10/2017

Point sur l'enseignement supérieur, la recherche et l’innovation de El Mustapha Belgsir, Vice-Président de Grand Poitiers

"Premier levier d’action pour la collectivité : le Contrat de plan Etat Région (CPER). En effet, Poitiers et Grand Poitiers ont toujours considéré l’Université et ses étudiants comme un atout majeur du territoire et ont souhaité mobiliser d’importants soutiens financiers par l’intermédiaire du CPER. Pour 2009-2013 ce sont 3 659 634€ qui ont été mobilisés par Grand Poitiers en investissement dans des projets immobiliers de l’Université, et 2 438 500 € au titre de la Ville. En 2014 le dispositif a évolué suite à la signature de la Convention de dévolution du patrimoine entre l’Etat et l’Université de Poitiers, obtenue sous la présidence de Jean-Pierre Gesson faisant de Poitiers une des 3 universités en France à obtenir cette Convention  (sanctuarisant une dotation de 10,8 M€ par an de l’Etat pendant 25 ans). Néanmoins dans le cadre du CPER 2015-2020, ce sont 1 821 000€ qui ont été mobilisés par Grand Poitiers pour soutenir des programmes de recherche ainsi que la rénovation de la résidence étudiante Marie Curie. A noter également la mise à disposition gracieuse du bâtiment hébergeant l’IUT des Carmes (loyer annuel estimé à 80 000€).

Depuis le passage en communauté urbaine, Grand Poitiers a également souhaité la création d’une Direction Enseignement Supérieur Recherche et Innovation dont le budget de fonctionnement est de 1 202 000€ dont le soutien à Cobalt (hors ressources humaines) auquel il faut ajouter le soutien au Centre d’Entreprises et d’Innovation à hauteur de 255 000€  par année.
 
Nouvel outil au service de la recherche et de l’innovation économique, la Technopole a été créée en juin dernier par Grand Poitiers et ses partenaires, et entièrement financée par Grand Poitiers (à hauteur de 160 000€ pour 2017 et 300 000€ en 2018) et la Région Nouvelle Aquitaine.
A cela s’ajoutera l’investissement dans de nouveau locaux, dont les études sont en cours.  
 
C’est au sein de chaque politique de la collectivité que se niche également le soutien à la vie étudiante.
Politique culturelle, sportive, mobilité avec notamment le tarif jeune et le noctambus, Cap sur le vélo, bric à brac solidaire, un ensemble de dispositifs régulièrement soulignés dans les classements tel que celui de l’Etudiant qui place cette année encore l’agglomération à la deuxième place du classement des « grandes villes étudiantes ».  
 
En parallèle on ne compte plus les dispositifs d’accompagnement des étudiants : Yolo le mois d’accueil organisé avec l’Université, les soirées La belle fête, le concert du bac, des dispositifs d’animation pour un total de 65 700 € par an.  
 
Au sujet de Sciences Po Poitiers, jusqu’à présent l’école était hébergée dans l’hôtel Chaboureau appartenant à l’Université, qui récupèrera ce bel hôtel particulier en plein centre à l’été 2018. Ce déménagement est la condition sine qua non afin de permettre à Sciences Po de quasiment doubler sa promotion, passant de 180 à 250 étudiants venant du monde entier à la rentrée 2018.
 
Toutes ces politiques ne constituent pas une charge mais bien un investissement pour l’avenir."
 
 
El Mustapha Belgsir, Vice-Président Technopole, enseignement supérieur, recherche, numérique, innovation