Recherche libre dans le site
Partager...
Actualité | Santé | 20/10/2017

CHU de Poitiers : un livre blanc pour déterminer les orientations des 10 prochaines années

CHU de Poitiers : un livre blanc pour déterminer les orientations des 10 prochaines années -
Actualité | Santé | 20/10/2017

CHU de Poitiers : un livre blanc pour déterminer les orientations des 10 prochaines années

Le 18 octobre 2017, à l'initiative d'Alain Claeys, Maire de Poitiers et Président du conseil de surveillance du CHU, une cinquantaine de chercheurs, médecins et universitaires se sont réunis autour de Jean-Pierre Dewitte, Directeur général, du Pr Bertrand Debaene, Président de la commission médicale d’établissement et du Pr Pascal Roblot, doyen de la faculté de médecine et pharmacie, afin de discuter des bases du livre blanc qui déterminera les orientation du CHU pour les 10 prochaines années.

De cette démarche originale, structurante et collective, Alain Claeys, Maire de Poitiers a expliqué « Ce livre blanc aura plusieurs objectifs. Tout d’abord déterminer les forces et les faiblesses de l’établissement sur les plans humain, technique et financier. Ensuite, réaliser un focus sur la recherche et, enfin, déterminer un positionnement dans le réseau de soins au niveau régional et national, et ce pour les dix ans à venir. Nous réfléchissons à la santé de demain. »

CHU de Poitiers : 2ème CHU de la région Nouvelle-Aquitaine

2ème CHU de la région Nouvelle-Aquitaine, possédant 3 équipes labellisées Inserm (ischémie reperfusion et transplantation d’organes, pharmacologie des anti-infectieux et neurosciences expérimentales et clinique), le CHU souhaite se positionner sur des activités de pointe, comme la greffe cardiaque, pour rester innovant.  C’est pourquoi le CHU réalise cette démarche, pour sonder les aspirations des différentes équipes médicales et poursuivre le développement de la recherche et de l’activité clinique dans les années à venir.

Attractivité

La question de l’attractivité du CHU de Poitiers vis-à-vis des médecins est également un sujet qui sera évoqué dans ce livre blanc. L’établissement souffre d’un déficit de postes universitaires depuis les années 70. La répartition du numérus clausus est mauvaise en France, il faut donc trouver d’autres biais pour recruter des hospitalo-universitaires, notamment en poussant les jeunes médecins à le devenir.
Le robot chirurgical, le nouveau centre cardio-vasculaire ou encore la plateforme de séquençage du génome sont des éléments d’attractivité importants.
L’objectif du CHU est maintenant de densifier les équipes de recherche émergentes.