Recherche libre dans le site
Partager...
Actualité | Economie | 08/12/2017

3 startups nationales coachées lors des Rencontres Nationales du Numérique de Poitiers

Frenchtech - Nicolas Mahu
Actualité | Economie | 08/12/2017

3 startups nationales coachées lors des Rencontres Nationales du Numérique de Poitiers

Le 7 décembre dernier, trois startups, de Lorient et Paris, du domaine des technologies appliquées à l’éducation (EdTech), ont bénéficié, lors des Rencontres Nationales du Numérique organisées à Poitiers, d’un coaching intensif par des spécialistes du réseau du numérique et de l’edutainment de Grand Poitiers

5 minutes pour convaincre Fleur Pellerin et 200 personnes

L'ancienne ministre de la Culture et de l’économie numérique, Fleur Pellerin, et un parterre de plus de 200 personnes. C’est devant cet auditoire, lors de la soirée French Tech des Rencontres Nationales du Numériques organisées à Poitiers, que les 3 startups lauréates de « l’Accélérateur éphémère EdTech » ont présenté pendant 5 minutes leur projet de développement. Au final, pas de palmarès, mais l’opportunité pour ces trois futures pépites de rencontrer des partenaires potentiels et d’envisager des collaborations avec le réseau de spécialistes du numérique et de l’edutainment fortement développé sur le territoire de Grand Poitiers.

Un challenge national en 3 étapes

Cette présentation était l’ultime étape d’un parcours débuté en novembre 2017. En effet, dans le cadre de la semaine des Rencontres Nationales du Numérique qui se sont déroulées à Poitiers du 4 au 8 décembre, en partenariat avec Grand Poitiers, le SPN, organisateur de l’événement, avait lancé en novembre dernier un challenge, ouvert aux Startups nationales, intitulée : Accélérateur Ephémère EdTech. Les conditions pour y participer : avoir une raison sociale et être positionné sur le marché des EdTech au sens large : scolaire, formation professionnelle, formation continue…

Cet évènement, réalisé en partenariat avec la MAIF, Canopé, la Caisse des Dépôts, Tralalère et Startup For Kids, avait une double finalité : « stimuler la création de nouveaux projets en lien avec la thématique edutainment du réseau French Tech sur le territoire et favoriser la visibilité des compétences et savoir-faire des acteurs locaux en matière auprès de l’écosystème numérique local et national tout en encourageant l’installation de structures sur Grand Poitiers », souligne Fabien Audat du SPN.

3 projets retenus parmi 38 au niveau national

38 Startups de toute la France ont candidaté. Une première sélection en a retenu 6 qui se sont retrouvées le 22 novembre dernier au siège de la MAIF pour participer à un « Hackathon ». A l’issue, trois projets ont été retenus pour intégrer, le « camp d’entrainement » à Poitiers lors des Rencontres Nationales du Numérique. 

Les trois projets : 

  • Kokoya (Paris), est une plateforme collaborative qui met en relation des jeunes mentors passionnés d’informatique avec leurs ainés ou toutes autres personnes qui rencontrent des difficultés avec le numérique. 
  • Pixis (Lorient) est une plateforme d’orientation scolaire destinée aux lycéens et étudiants qui s’interrogent sur les formations et les métiers. Cette plateforme propose également un service de coaching. 
  • TalkTalkBnb (Lorient) est une plateforme qui associe hébergement et cours de langue. Son principe : mettre en relation des hôtes qui veulent pratiquer une langue avec des voyageurs étrangers. 

Un écosystème local autour du numérique et de l’edutainment qui séduit

Pendant ce camp d’entraînement à Poitiers, les responsables des trois startups ont fait l’objet d’un “ training ” intensif de quatre jours pendant lesquels les candidats ont été passés à la moulinette et coachés sur les différents aspects de leur projet : commercial, communication, développement, ergonomie… 
« Cet événement a été l’occasion de prendre recul sur notre projet en se confrontant à des spécialistes dans les domaines des EdTech et du numérique mais aussi à d’autres projets ayant les mêmes problématiques », précise Hubert Laurent, co-fondateur de TalkTalkBnb.

L’écosystème local en matière de numérique et d’edutainment a particulièrement séduit les startupeurs comme en témoigne Stéphanie Séré-Annichini, fondatrice de Kokoya : « Il y a ici une vraie émulation autour des EdTech. Il est évident que dans le cadre de mon développement je vais garder des contacts sur le territoire. » Même sentiment du côté de Pixis qui pourrait même envisager d’implanter sur Grand Poitiers une succursale.