Recherche libre dans le site
Partager...

Le quartier des Couronneries demain

Dossier | Vie de la Cité | 11/02/2015
Le quartier des Couronneries -  Gwenaël Moreno
Dossier | Vie de la Cité | 11/02/2015

Le quartier des Couronneries demain

Réseau d’éducation prioritaire, Politique de la ville… le quartier des Couronneries vient d’être retenu par différents dispositifs de l’Etat dont celui du Renouvellement urbain. Rénovation de 3 277 logements, aménagement des espaces publics sont ainsi au programme des bailleurs sociaux et de la Ville de Poitiers pour le confort des habitants et le dynamisme du quartier.

3 objectifs prioritaires : confort, performance énergétique et attractivité

Sous l’impulsion de la Ville de Poitiers et de Grand Poitiers, les bailleurs sociaux (Logiparc, Sipea et Habitat 86) vont réhabiliter 3 277 logements (2 350 dans un 1er temps). Pour chaque immeuble, l’objectif est triple :

  • réduire les charges des locataires en améliorant les performances thermiques ;

  • améliorer le confort des habitants ;

  • rendre le quartier plus attractif notamment grâce à une esthétique plus contemporaine et à la mise en accessibilité des logements.

L’exemple de l’immeuble du 19 rue Alphonse Daudet :

Economie d’énergie, confort, modernisation et accessibilité les travaux en cours de l’immeuble du 19 rue Alphonse Daudet sont un bon exemple de ce projet de réhabilitation :

  • isolation du toit, changement des menuiseries… ;

  • aménagement des parties communes, des salles de bain, des cuisines ;

  • réfection de la façade ;

  • aménagement des abords pour une meilleure accessibilité et créer des espaces privés devant le bâtiment.

Répondre aux demandes des habitants et favoriser la mixité sociale

Pour tous les immeubles, les choix d’aménagement intérieur et extérieur se font au cas par cas.

Les aménagements sont réalisés pour répondre aux demandes des habitants et favoriser la mixité sociale : équiper certains appartements de balcons, loggias..., regrouper des appartements pour en faire des plus grands (T4, T5) ou à l'inverse, afin que les immeubles aient des logements de tailles différentes et que dans un même endroit puissent vivre : jeunes couples, familles et personnes âgées seules.

Le quartier des Couronneries bénéficiera du Nouveau programme national de renouvellement urbain (NPNRU)

Le quartier des Couronneries appartient aux 200 quartiers d'intérêt national qui bénéficieront du NPNRU, le seul de Poitou-Charentes. Ces fonds vont permettre aux bailleurs sociaux de faire des travaux qui n’étaient pas prévus initialement.
Le NPNRU va également permettre à la Ville de Poitiers de réaménager des espaces publics et de faire des travaux dans les 3 écoles du quartier : Andersen, Charles Perrault et Alphonse Daudet.

3 écoles intégreront le Réseau d'éducation prioritaire (REP) : un atout pour le quartier des Couronneries

Dans les volets social et urbain de la Politique de la Ville, l’État a annoncé qu’à la rentrée 2015, les écoles Charles Perrault, Alphonse Daudet et Andersen, rattachées au collège Jules Verne de Buxerolles, intègreront le REP.
Une décision qui donnera plus de moyens dans ces écoles et qui permettra :

  • des effectifs réduits dans les classes ;

  • la scolarisation des enfants de moins de 3 ans (ouvertures de classes) ;

  • le dispositif « plus de maîtres que de classes ».

Le Programme de réussite éducatif (accompagnement des enfants dans leur scolarité), dont bénéficiaient déjà les écoliers des Couronneries à titre dérogatoire, sera renforcé.
Autre  mesure, qui s'appliquait déjà : le remplacement dès le premier jour d'absence des ATSEM dans les écoles maternelles, sans appliquer le délai de carence.

La Politique de la ville au cœur des dispositifs

Si le quartier des Couronneries reçoit des fonds de l'Agence nationale de rénovation urbaine (ANRU) et intègre le REP, c'est parce qu'à l'automne dernier le quartier, étendu à Saint-Eloi, a été retenu par l'État au titre de la Politique de la Ville.

La Ville de Poitiers et la Préfecture viennent de signer un accord-cadre qui fixe les grands enjeux à mettre en œuvre sur la période 2015-2020 : la cohésion sociale (éducation, prévention, santé), le renouvellement urbain et le cadre de vie, le développement économique et l'emploi.

3 projets transversaux complètent ces objectifs : la jeunesse, l'égalité femmes-hommes et la lutte contre les discriminations.

Il s'agira ensuite de mettre en place des actions pour atteindre ces objectifs, de mobiliser les crédits de droit commun ( institutions comme Ville, Grand Poitiers, Conseil général, Conseil régional, l'Éducation nationale, CAF, ministère de la justice, bailleurs sociaux...) et de les compléter par des crédits spécifiques de la Politique de la ville.

Ces crédits spécifiques permettent, par l’intermédiaire d’appels à projet, de financer des actions innovantes ou expérimentales permettant de répondre aux difficultés particulières des habitants.

Le nouveau Contrat de ville doit faire en sorte que tous les acteurs travaillent ensemble, pour apporter des réponses globales. Par exemple : dans les épiceries solidaires, les clients doivent pouvoir rencontrer des intervenants qui les aident à prendre soin de leur santé, à les accompagner dans leur rôle de parents, à s'insérer professionnellement...

L’objectif de la Politique de la ville, c'est le bien vivre-ensemble.