Recherche libre dans le site
Partager...

« Le Miroir », future salle d’arts visuels : programmation hors les murs 2015-2016

Dossier | Culture | 19/06/2015
Oeuvre de Robert Pansart située dans le hall de l'ancien théâtre - Daniel Proux
Dossier | Culture | 19/06/2015

« Le Miroir », future salle d’arts visuels : programmation hors les murs 2015-2016

En attendant la fin des travaux pour la création du « Miroir » dans l’ancien théâtre de Poitiers, la Ville de Poitiers propose une pré-programmation hors les murs. Les Beaux-arts, Ecole d’arts plastiques de Poitiers concrétisent dès la saison 2015 - 2016, le projet culturel de la nouvelle salle d’exposition qui sera située au cœur du centre-ville.

Le Miroir, hors les murs

Innovant, ouvert à tous, Le Miroir est un projet singulier qui vient repenser l’idée de l’exposition : montrer toutes les expressions visuelles, penser le monde contemporain dans toutes ses composantes…

Avec cette programmation hors les murs, l’objectif est d’offrir aux Poitevins une préfiguration de cette future salle d’arts visuels, nouvel élément structurant de politique culturelle de la Ville. 

Dans l’attente d’intégrer ses murs, la programmation du Miroir se développe dans 4 lieux amis qui l’accueillent : le Théâtre Auditorium de Poitiers (TAP), la Maison de l’architecture de Poitou-Charentes, le musée Sainte-Croix, la Chapelle Saint-Louis du collège Henri IV.

4 expositions sur le thème commun des « Fondations »

Pour sa 1ère programmation, Le Miroir hors les murs organise 4 expositions sur le thème commun des « Fondations ».

  • Au TAP, Rencontres Michel Foucault : Kids, gamins et chenapans

Exposition au TAP, tout le mois d’octobre jusqu’au 7 novembre 2015. Rencontres Michel Foucault les 4, 5, 6, 7 novembre 2015.

Pour cette édition dont le thème retenu est l’enfance, Le Miroir hors les murs invite Yannick Miloux, directeur artistique du Frac-Artothèque du Limousin, à concevoir, au travers d’un choix d’œuvres contemporaines, une exposition interrogeant le regard et la perception que les enfants se font du monde, ainsi que quelques récits fondateurs de l’enfance.
Ces journées de rencontres, initiées par le TAP et l’Université de Poitiers, ont pour objet de coupler conférences, tables rondes, spectacles, projections et expositions autour d’une question de fond aux forts enjeux sociétaux.

  • A la Maison de l’architecture de Poitou-Charentes : Design et renaissance

Exposition à la Maison de l’Architecture d’avril à juillet 2016.

Formes nues est une collection constituée d’objets usuels réalisés dans l’après Seconde Guerre mondiale au Japon. Ces objets incarnent, dans leur simplicité, leur nudité, une poésie douce et minimale de la vie quotidienne et témoignent de la possibilité d’une renaissance après le cataclysme. Cette exposition est le fruit d’un partenariat entre Le Miroir, la Maison de l’Architecture de Poitou-Charentes et le domaine de Bois buchet, « lieu d’apprentissage où s’expriment de façon innovante l’architecture et le design ».

  • Au musée Sainte-Croix, Raphaël Zarka, un artiste au musée

Exposition au Musée Sainte-Croix de juin à octobre 2016.

Le croisement des époques étant un principe fondateur du Miroir hors les murs, le musée Sainte-Croix invite l’artiste Raphaël Zarka à venir porter son regard sur quelques aspects de ses collections anciennes. Accrochage d’œuvres issues de la collection du FRAC des Pays de la Loire, mais présentation de certains de ses travaux, Raphaël Zarka propose un dialogue sensible dont les questionnements et les perturbations ne manqueront pas de nous faire redécouvrir le Musée Sainte-Croix paré d’un surplus de signification.

  • A la Chapelle Saint-Louis, la Maison Hermès et la « vitrine enchantée »

Exposition à la Chapelle Saint-Louis du Collège Henri IV, de juin à fin août 2016.

Pour cette programmation originelle, il a paru pertinent de questionner ce qui sera la raison d’être du Miroir : l’exposition. Et pour cela, l’idée est venue de passer par le prisme de la vitrine commerciale. Véritable espace d’exposition, à la croisée des savoir-faire, la vitrine invite le passant à un plaisir de contemplation. Or, s’il est une Maison qui porte une tradition de perfection dans la conception de ses vitrines, c’est bien la maison Hermès. Antoine Platteau, chargé de la création des vitrines, notamment au siège historique de la maison Hermès, est donc invité à concevoir une exposition où l’univers extraordinaire de la Maison Hermès se confrontera à l’espace et au décor baroques de la Chapelle Saint-Louis.

Poitiers, une des villes les plus investies en matière d’art et de culture en France

La Culture représente la part la plus importante du budget de la Ville de Poitiers (environ 25% de ses dépenses de fonctionnement), ce qui la place parmi les toutes premières villes françaises les plus investies en matière d’art et de culture.

Le 13 avril 2015, Alain Claeys, Député-maire de Poitiers et Fleur Pellerin, Ministre de la Culture et de la communication, ont signé le Pacte culture 2015-2017. Par ce pacte, la Ville de Poitiers et le Ministère de la Culture et de la communication s’engagent à maintenir leurs financements de 2015 à 2017, en faveur de la culture, relatifs :

  • A la création et à la diffusion artistique.

  • Au patrimoine historique, architectural, urbain, muséal, archivistique.

  • A l’enseignement et à la formation artistique et culturelle.

  • Au livre et à la lecture publique.

  • Aux industries culturelles.

  • A la démocratisation culturelle, en particulier à l’éducation artistique et culturelle.

Soutenir le secteur culturel, soutenir son accès pour tous, soutenir la création artistique et le développement de l’action culturelle, c’est agir pour l’égalité des chances et l’émancipation de chaque citoyen.