Recherche libre dans le site
Partager...

L'ilôt Tison : un parc urbain ouvert sur le Clain

Dossier | Vie de la Cité | 24/02/2017
Perspective du projet de l'îlot de Tison - In Situ
Dossier | Vie de la Cité | 24/02/2017

L'ilôt Tison : un parc urbain ouvert sur le Clain

Pour l’été 2018, l’ancienne scierie de l’ilôt Tison offrira un nouveau lieu de détente, de promenade et d’animations sur les berges du Clain reliées d’une passerelle flottante.

Un projet pour reconquérir Tison

C’est l’une des dernières friches industrielles. La volonté est bel et bien d’en faire un havre de promenade, de sieste et de pique-nique au bord de l’eau. Le projet d’aménagement de l’agence In Situ a été choisi en 2016. Les travaux de l’Ilôt Tison doivent débuter à l’été 2017 pour une ouverture au public pour l’été 2018.

Une passerelle flottante

L’architecte Dietmar Feichtinger signe quant à lui la passerelle, véritable lien entre le Pré Roy, l’ilôt Tison et la Promenade des Cours. Le concepteur l’a voulu presqu’invisible pour donner la sensation aux promeneurs de marcher sur l’eau. La passerelle sera équipée de flotteurs. Des banquettes installées tout le long servent de belvédères au milieu du cours d’eau. Enfin, prolongée de part et d’autres par des pontons, la passerelle tient lieu d’embarcadère.

Des berges aménagées

L’accès au Clain est un enjeu majeur du projet. La prairie, largement ouverte, bénéficiera d’alcôves, au bord de l’eau, propices à la détente des promeneurs. A travers des berges réaménagés et replantées de végétation, des pontons sont installées pour s’approcher de l’eau tout en préservant les espaces naturels.

La scierie devient une halle d’animations

Face à l’île Jouteau, la scierie, abandonnée il y a plus de 30 ans, reprend vie. Complètement ouverte sur la prairie elle sera équipée pour accueillir des évènements culturels ou sportifs.

Regard d’Emmanuel Jalbert, Directeur Général d’In Situ

« Le premier atout du site c’est évidemment sa rivière et l’espace de nature qu’elle génère. Le Clain a façonné au cours des siècles un paysage atypique. L’homme s’est peu à peu approprié ses berges et ses îles pour travailler, scier, produire de l’électricité, cultiver ou encore pour ses loisirs, marquant le site par sa présence. A nos yeux, aménager signifie savoir « ménager » l’existant, avec modestie, en révélant la qualité de ce site et des différents lieux qui le constituent ».

 

Le projet de l'ilôt Tison est cofinancé par l'Union européenne dans le cadre du FEDER