Recherche libre dans le site
Partager...

La production de Dassault Aviation à Poitiers boostée par la spirale du succès

Dossier | Économie | 19/10/2015
 - Alain montaufier
Dossier | Économie | 19/10/2015

La production de Dassault Aviation à Poitiers boostée par la spirale du succès

En 2015, le carnet de commande de l’avionneur tricolore s’étoffe. Le site Dassault Aviation de Poitiers participe à la construction des Rafale qui a le vent en poupe. L’usine située à côté de l’aéroport est spécialisée dans la fabrication, le montage et la maintenance des verrières, cellules, transparents et équipements pyrotechniques. Ici, l’afflux de commandes effectives et en négociation est en passe de générer des retombées sur la filière aéronautique.

Des commandes de Rafale en rafales

Dassault Aviation peut se réjouir : le succès lui sourit. En 2015, les commandes de son avion de chasse star, le Rafale, s’envolent. L’Egypte a passé commande de 24 Rafale, dont deux ont été livrés cet été afin d’inaugurer l’élargissement du canal de Suez. Le Qatar a également pris commande de 24 exemplaires de l’avion de chasse star. L’Inde a quant à elle annoncé son intention d’acquérir 36 Rafale. Cet avion 100% français est un peu « le couteau suisse » de l’aviation militaire.

Montée en puissance de la cadence

Hervé Dagnaud a pris les commandes de l’usine pictave depuis près d’un an.

Il explique : « Si une troisième commande ferme pour l’export était effective, nous augmenterions la charge. Donc les effectifs. Aujourd’hui, le site s’y prépare car nous y croyons. Ceci-dit, le nombre d’embauche sera limité car nous nous appuierons sur notre tissu de sous-traitants.» La réorganisation est en marche sur les chaînes de production de l’établissement poitevin. Il s’agit d’anticiper la montée en puissance de la production, jusque-là dédiée principalement à l’armée française. Les 140 salariés du site accélèrent la cadence. Parmi eux, 70 « compagnons », c'est-à-dire les artisans high-tech de l’avionneur, construisent tout ce qui a trait à la vie et à la survie du pilote des Rafale, éjection incluse.

Attractivité aéronautique

Les contrats conclus par Dassault Aviation alimenteront la boucle économique qui profite à la cinquantaine de fournisseurs du site de Poitiers. Hervé Dagnaud précise : « Pour la sous-traitance, nous sommes à la recherche de partenaires locaux, mais nous avons des contraintes de qualification. »

Des fleurons de l’aviation

2015 est en sus l’année des nouveautés chez l’avionneur français : 2 nouveaux jets d’affaires ont été lancés. L’usine de Poitiers, crée en 1977, joue son rôle dans la fabrication des derniers-nés de la gamme Falcon, 5X et 8X, les plus grands palaces volants de la gamme. « Ici, comme dans l’ensemble de l’entreprise Dassault Aviation, nous avons une double culture, militaire et civile », précise le directeur. 80% de l’activité du site concerne l’aviation militaire, 20% les aéronefs civils.

Des partenariats en perspective

Hervé Dagnaud est depuis peu vice-président d’Aeroteam, le pôle aéronautique régional. « Je souhaite renforcer les liens avec l’ENSMA de Poitiers et créer des projets communs au travers d’Aeroteam. » L’association regroupe plus de 70 acteurs de la filière aéronautique en Poitou-Charentes. Elle a vocation à favoriser les partenariats, notamment entre les entreprises et l’Ecole Nationale Supérieure de Mécanique et d'Aérotechnique, à identifier les axes d’innovation et à mettre les compétences en commun pour acquérir de nouveaux marchés.