Recherche libre dans le site
Partager...

Accueil périscolaire : 12 enfants de l’école élémentaire Montmidi miment Aliénor d’Aquitaine et Henri II d’Angleterre

Dossier | Education | 09/02/2016
Accueil périscolaire : 12 enfants de l’école élémentaire Montmidi miment Aliénor d’Aquitaine et Henri II d’Angleterre - Iboocreation
Dossier | Education | 09/02/2016

Accueil périscolaire : 12 enfants de l’école élémentaire Montmidi miment Aliénor d’Aquitaine et Henri II d’Angleterre

Lundi 8 février 2016, 12 enfants de l’école Montmidi ont mimé un vitrail de la cathédrale Saint-Pierre de Poitiers sous la direction d’une animatrice de la Compagnie Loup qui zozote et une guide conférencière de la Ville de Poitiers. Une série d’ateliers ludiques sur l’expression corporelle.

Analyse d’un vitrail de la cathédrale

Après l'école pendant l’accueil périscolaire, Valentin, Othmane, Firmin, Maël, Mathieu, Matao, Hyppolite, Charlotte… ont participé à une activité aussi originale qu'enrichissante autour d’une photo d'une partie d'un vitrail de la cathédrale Saint-Pierre : Aliénor d'Aquitaine et Henri II d'Angleterre entourés de leurs 4 premiers enfants.

Pendant 15 minutes, Nathanaëlle Gervais, guide-conférencière a accompagné les enfants dans la description de la scène. Les enfants ont ainsi beaucoup appris sur l’art du vitrail, son histoire et sa technique, et sur les personnages historiques représentés. 

Reproduction corporelle du vitrail

Après ce travail descriptif et historique autour du vitrail, place au travail d’expression corporelle avec Mathilde Chabot, de la compagnie du Loup qui Zozote : 

Certains bambins observent plus précisément les postures des personnages pour les reproduire, pendant que les autres les regardent pour leur indiquer, uniquement par la parole, les améliorations à apporter pour s'approcher au mieux du vitrail. Puis les rôles ont été inversés.

Par cet exercice, les enfants apprennent à observer, a se positionner dans l'espace, à respecter la parole des autres et à se servir de son corps et de sa voix.

Une séance qui s’est terminée par de grands fous rires avec un exercice où les enfants mimaient un roi ou une reine soutenant une lourde pierre par tous les temps (pluie, froid, chaleur..).

Une activité où se mêlent la culture et le travail du corps 

Anne-Claire, la maman d'Othmane, a trouvé cette activité intéressante, notamment « le mélange d’une activité culturelle avec le travail du corps ». 

Othomane lui, du haut de ses 6 ans, a été enchanté comme sa maman  : « Ça m’a plu. On prenait la position de la reine et du roi d’Angleterre, et il ne fallait plus bouger : c’est comme si tous ensemble on formait un mandala. »