Recherche libre dans le site
Partager...

L'abattage des arbres à Beaulieu : éclairage global et courrier d'Alain Claeys à "Sauvons les arbres"

Dossier | Environnement | 18/02/2016Dossier | Environnement | 18/02/2016

L'abattage des arbres à Beaulieu : éclairage global et courrier d'Alain Claeys à "Sauvons les arbres"

Des citoyens ont fait part de leur indignation suite au reportage qu'ils ont pu voir de la manifestation liée à l’abattage d’arbres dans un quartier de Poitiers. Compte-tenu des images diffusées, elle est parfaitement légitime et compréhensible.

C’est pourquoi la Ville de Poitiers apporte un éclairage global sur cette question que, faute de temps, ce reportage n’a naturellement pu traiter ; et rend publique le courrier d'Alain Claeys, Député-Maire de Poitiers.

Périmètre de sécurité

Concernant les faits en tant que tel,  il semble utile de rappeler que le 15 février 2016, sur site, environ une heure après l’arrivée des agents du service Espaces verts de la Ville de Poitiers à 7h30, une trentaine de manifestants a envahi le chantier interrompant les opérations d’abattage. Compte-tenu de la réalité d’un danger pour les personnes (engins de chantier à proximité, tronçonneuse, etc.) la Police nationale – et non municipale comme cela a parfois été évoqué – est alors arrivée sur place, comme c’est sa mission, pour créer un périmètre de sécurité. C’est à celui-ci que s’est heurtée la dizaine de manifestants encore présents en fin de matinée.

Monsieur le Procureur de la République de Poitiers a par ailleurs officiellement publié un communiqué pour relater les faits : 
« Le 15 février à 11h25, une femme porteuse de lunettes et vêtue d’un blouson attrape la partie supérieure de la barrière et se met à la bousculer d’avant en arrière avant de faire chuter la barrière au sol et de tomber elle-même au sol. Alors que les fonctionnaires de police la saisissent pour l’écarter, un commandant de police reçoit plusieurs coups de pied. Un deuxième fonctionnaire de police reçoit une gifle de la part de cette même personne, faits constitutifs de violences sur personnes dépositaire de l’autorité publique.

C’est dans ces conditions que l’intéressée, à l’issue de son audition, a fait l’objet d’une convocation devant le délégué du procureur, dans le cadre d’une mesure de composition pénale. »

Suite à ces faits, Alain Claeys, maire de Poitiers a reçu Madame Katia Lipovoï, la personne interpellée, lors d’un entretien de deux heures mercredi 17 février en fin d’après-midi. Il a déclaré à cette occasion : « nul n’est au-dessus de la loi, ni les élus, ni les manifestants, ni les policiers. Il y a en France une justice à qui je fais entièrement confiance pour juger – et éventuellement condamner – les actions des uns et des autres. »

Pour information, cette manifestation qui regroupait une trentaine des 6 000 habitants de ce quartier avait pour but d’empêcher l’abattage de 98 platanes sur les 2 350 arbres que compte le quartier (dont 1 350 en alignement).

98 arbres abattus, 103 plantés

Ces platanes ont été plantés en majorité lors de l’aménagement du quartier dans les années 1970 - 1980. Ils ne sont pas encore tous arrivés à leur stade de développement maximum, mais la tempête de 2013 en a fragilisé plusieurs centaines.

Pour des mesures évidentes de sécurité des biens et des personnes, il a donc été décidé de remplacer intégralement les platanes endommagés ou gênants par des arbres de plus petit développement (entre 5 et 15m), davantage en adéquation avec le milieu urbain dans lequel ces espèces doivent vivre.

En conséquence, 103 arbres ont commencé à être plantés (35 dès mercredi 17 février) en remplacement des 98 en cours d’abattage.

Les critères de sélection des arbres abattus est la suivante :

  • 54 liés aux risque en cas de tempête

  • 38 pour préserver les biens (système racinaire attaquant les fondations des maisons riveraines)

  • 6 pour faciliter la circulation : arrêts de bus et Personnes à Mobilité Réduite (PMR)

Les 103 arbres plantés sont répartis de la manière suivante : 

  • 70 sur les avenues

  • 33 sur les ilots

Projection

Ce photo-montage de l'avenue concernée, avec les arbres à maturité, permet de se projeter davantage dans le Beaulieu de demain et de voir, par là-même, que le caractère arboré de ce quartier s’en trouve enrichi par une diversité nouvelle.

Enfin, la Ville de Poitiers souhaite rappeler que cet abattage – le second à Beaulieu de ce type – s’effectue après plus de deux ans de concertation entre les élus, le comité de quartier et les riverains. 

La Ville de Poitiers abat des arbres pour préserver l’intérêt général : sécurité des personnes et des biens face aux risques climatiques.

Rappel du calendrier de la concertation menée préalablement à l'abattage des arbres de Beaulieu

26 juillet 2013
Dans la nuit du 26 au 27 juillet 2013 une violente tempête s’abat sur Poitiers notamment sur le quartier de Beaulieu. Les dégâts sont conséquents : chute de 180 arbres, fragilisation de 300 autres, une dizaine de voitures endommagée, 35 lampadaires à terre ou pliés. 

2 août 2013
Conférence de presse sur site pour  faire le point sur le travail des services de la collectivité à la suite des intempéries.

19 septembre 2013
Lors de la réunion du Conseil de quartier de Beaulieu au centre d’animation à laquelle Alain Claeys, maire de Poitiers, se rend, les participants expriment leurs peurs de voir de nouveaux des arbres tomber et demandent au Maire un plan d’action concernant les arbres fragilisés et ceux représentant un danger. 
Un deuxième problème avait déjà été évoqué lors de conseils de quartier antérieurs sur les platanes, les racines se développant de manière importante, posent des problèmes pour  les constructions.
Le service espaces verts est alors mandaté pour réaliser un diagnostic complet sur 750 arbres à proximité des habitations et plus généralement sur les 2350 arbres que compte le quartier de Beaulieu. 

12 décembre 2013
A la suite de ce diagnostic, un plan d’abattage est proposé au Conseil de quartier concernant 250 platanes, il sera affiché pendant 2 mois. 

18 mars 2014
Le 18 mars 2014, le conseil de quartier se réunit à nouveau et émet un avis positif sur ce plan.

12 janvier 2015
Jusqu’au 27 février 2015 une première phase d’abattage de 129 platanes est lancée. Aucune opposition ne s'exprime à ce stade.
 
23 septembre 2015

Lors de la réunion du conseil de quartier, le service espaces verts propose une deuxième phase d’abattage dès janvier-février 2016 permettant de terminer la coupe. La proposition recueille l’aval d’une cinquantaine de personne sur les soixante présentes. 

16 décembre 2015
Pétition et demande de rendez-vous auprès du maire d’un Collectif d’habitants de Beaulieu

18 janvier 2016
Rencontre entre le Maire et l’association de défense de l’environnement, Vienne Nature

26 janvier 2016
Visite sur le terrain de l’association Vienne nature avec les techniciens des Espaces Verts de la Ville de Poitiers. Diminution de 10 abattages et augmentation de 63 plantations

5 février 2016
Rencontre entre l’Adjointe en charge des Espaces Verts et le Collectif d’habitants de Beaulieu. Point avec la presse à l’issue.

 

 

 

Consulter le courrier de M. Alain Claeys, Député-Maire de Poitiers, au collectif "Sauvons les arbres" (PDF 2,2 Mo)