Recherche libre dans le site
Partager...

La crèche familiale : le bon compromis entre la nounou et la crèche

Dossier | Petite enfance | 04/04/2016
La crèche familiale allie accueil chez une assistante maternelle et temps en crèche. - Poitiers
Dossier | Petite enfance | 04/04/2016

La crèche familiale : le bon compromis entre la nounou et la crèche

Entre crèche collective et assistante maternelle indépendante, le choix du mode de garde de son enfant est parfois un dilemme. La crèche familiale est un bon compromis. Le CCAS de Poitiers gère 2 crèches familiales « Petit à Petit » et « La Belle Histoire » pour répondre aux besoins des parents. 

Faciliter la socialisation des enfants

Une pincée de socialisation, une autre de temps individualisé à domicile c’est la recette de la crèche familiale. Virginie et Jérôme, les parents du petit Bastien, sont sûrs d’avoir trouvé la bonne recette du mode de garde : « Une matinée par semaine, le temps collectif au sein de la crèche familiale va faciliter la socialisation de Bastien. En grandissant, ces moments de jeu et d’activités vont lui plaire. Mais à 9 mois, il a aussi besoin d’être chouchouté par Pascale, sa nounou », explique Virginie. 

La crèche familiale permet de rompre l’isolement des nounous

Pour Pascale, assistante maternelle en crèche familiale depuis 8 ans, le temps de rencontre à la crèche est l’occasion de rompre l’isolement des nounous. « Nous ne sommes pas seules chez nous. Avec les assistantes maternelles, nous formons une véritable équipe de travail, un renfort en quelque sorte en cas de question sur nos pratiques », complète Pascale, qui reçoit par ailleurs chez elle la visite de professionnelles du Centre communal d’action sociale (CCAS) une fois par mois. 

Les crèches familiales sont gérées par le CCAS de Poitiers. « Les échanges avec l’éducatrice de jeunes enfants et la puéricultrice sont un bon soutien pour l’activité des assistantes maternelles. Cela rassure aussi les parents », explique Marie-Christine La-Soudière, responsable de la crèche « Petit à Petit ».

Simplicité administrative

Côté administratif, c’est très simple pour les parents et les assistantes maternelles. « Le contrat, les salaires, les congés et les démarches de fin de contrat sont pris en charge par le CCAS. C’est vraiment rassurant : nous ne risquons pas de faire d’erreurs », confirme Virginie. « Il existe aussi un service de remplacement quand la nounou de Bastien est en formation ou en arrêt maladie. » Autant de facilités qui favorisent les relations entre parents et assistantes maternelles.

Accueil occasionnel en crèche familiale 

Pour chercher un emploi, se rendre à un entretien d’embauche, passer son permis de conduire ou simplement favoriser la socialisation de son enfant, l’accueil occasionnel en crèche familiale est désormais possible, à raison d’un ou deux jour(s) par semaine. 
Renseignement au CCAS : 05 49 52 38 20