Recherche libre dans le site
Partager...

Début des travaux de la Cité judiciaire : visite de Jean-Jacques Urvoas, Garde des Sceaux, Ministre de la Justice

Dossier | Vie de la Cité | 27/05/2016
Le 27 mai 2016, Alain Claeys, Député-maire de Poitiers a accueilli Jean-Jacques Urvoas, Garde des sceaux, Ministre de la Justice, pour lancer officiellement les travaux de la Cité judiciaire à rayonnement régional de Poitiers, qui s’installera dans l’ancien Lycée des Feuillants en 2019. - S. Laval
Dossier | Vie de la Cité | 27/05/2016

Début des travaux de la Cité judiciaire : visite de Jean-Jacques Urvoas, Garde des Sceaux, Ministre de la Justice

Le 27 mai 2016, Alain Claeys, Député-maire de Poitiers a accueilli Jean-Jacques Urvoas, Garde des Sceaux, Ministre de la Justice, pour lancer officiellement les travaux de la Cité judiciaire à rayonnement régional de Poitiers, qui s’installera dans l’ancien Lycée des Feuillants en 2019.

"Cet ensemble constitue un projet magnifique pour Poitiers, un nouveau quartier qui reliera le Centre-ville au Clain." explique Alain Claeys.

L’appareil judiciaire réuni en un seul site entre le centre-ville et le Clain

La Ville de Poitiers a largement soutenu le projet de Cité judiciaire dès 2009, par la signature d’une convention d’offre de concours et l’acquisition de l’emprise de 18 000 m² avec l’Organisme de Gestion de l’Enseignement Catholique dont dépendait le Lycée des Feuillants.

La Cité judiciaire, l’un des rares programmes de cette envergure actuellement en construction en France réunira en un seul site :

  • La cour d’appel et la Cour d’assises

  • Le Tribunal de Grande Instance

  • Le Tribunal d’Instance

  • Le Tribunal du Commerce

  • Le Conseil de Prud’hommes

Cette volonté de rassembler l’ensemble des fonctions judiciaires du territoire en un même site facilitera leur accès et simplifiera les démarches des citoyens.

L’éventuelle création d’une Maison des avocats dans l’une des 2 ailes de l’ancien Lycée des Feuillants appartenant à la Ville de Poitiers, pourrait idéalement compléter l’offre du site.

Un jardin public de 4 000 m²

Ce projet sera bien plus vaste que l’aménagement d’un simple site administratif. Un jardin public de 4 000 m² et une continuité de circulation douce inédite entre le centre-ville et les rives du Clain serviront d’écrin à la future Cité judiciaire. Cet aménagement se traduira par la démolition partielle du mur d’enceinte - ajouré de grilles - et à la création de plusieurs accès.

La Ville veille tout particulièrement à la mise en valeur des abords de ce futur lieu d’activités, comme en témoignent les récents aménagements du secteur de Pré-l’Abbesse et la nouvelle passerelle Montbernage.