Recherche libre dans le site
Partager...

Des éducateurs à l'écoute des jeunes

Dossier | Vie de la Cité | 10/10/2016
À Poitiers, 11 éducateurs de rue travaillent au quotidien auprès des jeunes en voie de marginalisation. - Poitiers
Dossier | Vie de la Cité | 10/10/2016

Des éducateurs à l'écoute des jeunes

Les éducateurs du service de prévention spécialisée de l’Association départementale de sauvegarde de l’enfant à l’adulte (ADSEA) interviennent dans les 6 quartiers prioritaires de la ville de Poitiers (Beaulieu, Bellejouanne, Trois-Cités, Couronneries, Saint-Éloi et Bel Air). Leur mission : aller à la rencontre des jeunes en rupture scolaire et sociale.

11 éducateurs de rue au quotidien auprès des jeunes

« Nous sommes présents, nous partageons le quotidien des jeunes, nous les aidons à grandir. On met des cadres et on tend la main », résume Stéphane Goncalves, chef du service de prévention spécialisée de l’ADSEA. À Poitiers, 11 éducateurs de rue travaillent au quotidien auprès des jeunes en voie de marginalisation.
 
Décrochage scolaire, rupture sociale… : les professionnels, qui œuvrent dans le cadre du Schéma départemental de protection de l’enfance, peuvent être interpellés par les établissements scolaires, les maisons de quartier, les assistantes sociales de secteur ou encore les familles. « Il s’agit de penser l’émancipation du jeune pour qu’il retrouve une place dans la société. Les éducateurs de rue doivent être une interface entre ce que vivent les jeunes et les institutions qui organisent la vie en société. Avec une problématique : comment faire exister l’Institution auprès de jeunes qui la rejettent ? », développe Emmanuel Delestre, directeur du service de prévention de l’ADSEA. C’est aussi un travail en partenariat avec les associations, maisons de quartier, services de la Ville et de Grand Poitiers, bailleurs sociaux…

Créer de la confiance

Aide à la création de chantiers loisirs, accompagnement du jeune dans ses démarches d’insertion, de santé, d’accès aux droits… : les réponses peuvent être multiples. Pour mettre en place toutes ces actions éducatives, les éducateurs de rue s’emploient à nouer, petit à petit, des liens de confiance avec les jeunes, par l’écoute, l’échange et une présence informelle dans le quartier. « Nous partons de la libre-adhésion du jeune, avec une approche qui s’inscrit dans le temps. L’anonymat est la base de cette relation de confiance. Nous n’avons pas mandat pour un jeune mais bien pour un quartier. Les approches peuvent donc changer en fonction du public et du territoire », détaillent les professionnels.

ADSEA : chantiers éducatifs, insertion sociale, protection de l’enfance…

Le service de prévention spécialisée de l’Association départementale de sauvegarde de l’enfant à l’adulte (ADSEA) organise aussi des chantiers éducatifs à destination des jeunes en décrochage. L’ADSEA gère également plusieurs établissements et services dans les domaines de la protection de l’enfance, du soutien à la parentalité et de l’insertion sociale et professionnelle.

En 2015, 687 jeunes ont été suivis par les équipes du service de prévention spécialisée.

Ce service est soutenu par le Conseil départemental, avec l’appui de Grand Poitiers.