Recherche libre dans le site
Partager...

Des bâtiments moins énergivores

Dossier | Transition énergétique | 22/11/2016
A l'été 2016, les crèches Pigeon Vole et Court'Echelle de Beaulieu, d'une capacité de 90 places (1 700 m²) ont fait l'objet d'importants travaux de rénovation avec une priorité principale : l'amélioration de la performance énergétique. - Poitiers
Dossier | Transition énergétique | 22/11/2016

Des bâtiments moins énergivores

La Ville de Poitiers engage en permanence des opérations de rénovation énergétique de ses bâtiments. Elles s'inscrivent depuis 2015 dans une démarche Haute Qualité Environnementale. Objectif visé  : atteindre au moins 30 % d'économie 

Haute qualité environnementale systématique

Maîtrise des consommations, confort des utilisateurs et respect de l'environnement, telles sont sont les priorités qui incitent la Ville de Poitiers à intervenir sur la rénovation énergétique de ses bâtiments. Depuis 2015, la collectivité a souhaité renforcer sa démarche en systématisant la démarche Haute Qualité Environnementale pour ses opérations à la fois de construction et de réhabilitation. Concrètement, elle se réfère aux 14 cibles de la Qualité Environnementale du Bâtiment (QEB) qui sont autant d'enjeux environnementaux :

  • confort acoustique

  • confort visuel

  • qualité sanitaire de l'air

  • confort hygrothermique

  • gestion de l'énergie...

30 % d'économie

Par rapport à ces cibles la Ville a décidé de s'inscrire dans les prescriptions hautes. Par exemple, concernant la gestion de l'énergie, elle applique le niveau "Très Performant", c'est-à-dire un niveau qui correspond aux meilleurs pratiques actuelles. Ce qui se traduit concrètement, pour chaque opération, d'atteindre au moins 30 % d'économie.
La priorité des opérations engagées dans le cadre d'un programme pluriannuel est d'abord de travailler sur l'enveloppe du bâtiment, la toiture, les murs, les menuiseries, de façon à réduire au maximum les déperditions d'énergie. Ensuite sont traités, l'énergie, l'éclairage, l'eau chaude...

Un diagnostic après chaque opération

Après chaque opération, un diagnostic de consommation est réalisé dans les 2 ou 3 ans afin de connaître le gain de la rénovation et ainsi adapter en fonction les types d'interventions.
Chaque année la Ville mène en parallèle une dizaine de grosses opérations de rénovation thermique dont la durée des travaux peut s'étale de 6 mois à 3 ans.

Des projets valorisés

Au-delà de l'exigence thermique, la Ville de Poitiers valorise, par le biais des certificats d'économie d'énergie, les produits et matériaux (menuiseries, chauffages, isolants, éclairages, ventilation...) mis en place lors de ses chantiers de construction et rénovation. Ces certificats, qui préconisent le bon niveau d'exigence thermique, permettent à la collectivité d'obtenir des compensations financières via des éco-primes. Par ce biais, elle récupère chaque année des gains s'élevant à plusieurs milliers d'euros.

Des opérations réalisées dernièrement et à venir

A l'été 2016, les crèches Pigeon Vole et Court'Echelle de Beaulieu, d'une capacité de 90 places (1 700 m²) ont fait l'objet d'importants travaux de rénovation avec une priorité principale : l'amélioration de la performance énergétique. La toiture en zinc a été entièrement refaite et isolée, toutes les menuiseries ont été remplacées et les murs ont été isolés par l'extérieur. Les chaudières ont également été changées.

L'ensemble de ces opérations devraient réduire la facture énergétique de 23 000 € par an. Cette première phase de travaux sera suivie d'une seconde, l'été 2017, de réaménagement complet des locaux. Le coût global du chantier sera de 2,1 millions d'euros. La ville a bénéficié d'aides de l'Etat (525 000 €) et de la CAF (330 000 €).


Plusieurs programmes de rénovation énergétique sont à venir sur différentes écoles : Alphonse Daudet, Charles Perrault, Georges Brassens ainsi que Pablo Néruda, qui est sujet actuellement à une complète restructuration.