Recherche libre dans le site
Partager...

Réseau de chaleur de Grand Poitiers densifié et étendu

Dossier | Transition énergétique | 13/02/2017
Le réseau de chaleur est également alimenté par la chaufferie au bois installée aux Couronneries - Alain Montaufier
Dossier | Transition énergétique | 13/02/2017

Réseau de chaleur de Grand Poitiers densifié et étendu

Le réseau de chaleur urbain de Grand Poitiers, qui dessert actuellement 7 500 logements  dans les quartiers des Couronneries, Touffenet et Saint-Éloi, va être densifié et s’étendra aux quartiers de Beaulieu et la Gibauderie.

Densification et extension du réseau

Dans sa volonté de préserver les ressources, Grand Poitiers a voté l’extension du réseau de chaleur existant lors du conseil communautaire du 9 décembre 2016. La première phase vise à densifier le réseau de chaleur dans les quartiers déjà desservis afin de raccorder de nouveaux abonnés. L’opération démarrera dans les prochains mois pour une mise en service avant l’hiver prochain. Pour aller encore plus loin dans l’utilisation des énergies renouvelables, une extension du réseau va être engagée. Elle vise à étendre le réseau vers les quartiers de Beaulieu et de la Gibauderie jusqu’au CHU. Cette extension nécessite des investissements pour couvrir des besoins supplémentaires de chaleur évalués à 34 000 MWh par an (l’équivalent de 7 500 nouveaux logements). L’apport d’énergie renouvelable sera assuré par la construction d’une chaufferie paille. Ce dispositif novateur permettra à l’Agglomération de travailler avec les agriculteurs locaux auxquels elle achètera la paille. Budget : 14 millions d’euros. Travaux programmés en 2018.
À terme, l’évolution du réseau doit permettre d’engendrer une économie supplémentaire de plus de 10 000 tonnes de CO2 par an, soit l’équivalent de 7 000 véhicules.

Le réseau de chaleur actuel dessert 7 500 logements

Le réseau de chaleur des Couronneries, de Touffenet et de Saint-Éloi a été créé en 1967. Avec 14 km de canalisations, il dessert 7 500 logements (ou équivalents en bureaux ou locaux divers) ainsi chauffés par à une forte proportion – à 70 % – d’énergies renouvelables provenant pour moitié de la récupération de chaleur générée par l’Unité de valorisation énergétique (UVE) de Saint-Éloi. Le réseau de chaleur est également alimenté par la chaufferie au bois installée aux Couronneries et gérée par Dalkia. Le gaz naturel vient compléter ce mix énergétique à hauteur de 30 %.

Des économies pour les foyers

L’avantage du réseau de chaleur est aussi de réduire la facture de chauffage pour les habitants. « Au-dessus de 50 % d’énergie renouvelable, les habitants bénéficient d’une TVA réduite », rappelle Sébastien Bardet, directeur Énergie Climat à Grand Poitiers. « De plus, le mix de 3 énergies (UVE/bois/gaz) permet d’avoir un prix final plus stable, car moins dépendant de la variation des marchés de l’énergie. » Un prix géré pour moitié par Grand Poitiers qui fixe le prix des calories de l’Unité de valorisation énergétique. À savoir : la collectivité a pris une délibération visant à réduire de 20 % ce tarif au 1er juin 2018.

En chiffres

  • Le réseau actuel compte 14 km de canalisations et 78 sous-stations.

  • Avec l’extension, l’objectif est de multiplier par 2 le nombre d’équivalents logements raccordés.

  • Différents gains sont attendus de l’extension du réseau de chaleur. Premièrement, en termes d’économies pour les foyers, avec environ 60 € économisés chaque année par logement par rapport à 2015.

  • Les 17 millions d’euros seront investis largement dans l’économie locale (essentiellement en travaux). L’exploitation du réseau de chaleur générera, par ailleurs, des créations d’emplois directs et indirects.