Recherche libre dans le site
Partager...

Pro Target : une start-up pour le traitement des cancers

Dossier | Santé | 28/03/2017
Au sein de l’Institut de chimie et des milieux et matériaux de Poitiers (IC2MP), le professeur Sébastien Papot et son équipe ont mis au point des systèmes moléculaires programmés pour le traitement des cancers. - Poitiers
Dossier | Santé | 28/03/2017

Pro Target : une start-up pour le traitement des cancers

Au sein de l’Institut de chimie et des milieux et matériaux de Poitiers (IC2MP), le professeur Sébastien Papot et son équipe ont mis au point des systèmes moléculaires programmés pour le traitement des cancers. Leur start-up Pro Target est en phase d’incubation. 

Rendre les molécules plus intelligentes  pour vaincre le cancer

« Notre cœur de métier est la programmation moléculaire : nous nous appliquons à rendre les molécules plus intelligentes », résume le professeur Sébastien Papot. Au sein d’une unité de recherche mixte – CNRS et Université de Poitiers –, le chercheur poitevin et son équipe planchent depuis 2004 sur un système de ciblage thérapeutique programmé pour transporter le médicament anticancéreux jusque dans les cellules atteintes en épargnant les tissus sains.
« Dans les chimiothérapies classiques, la plupart des médicaments ne sont pas assez sélectifs et s’attaquent également aux organes sains, entraînant des effets secondaires qui conduisent souvent à l’arrêt des traitements », rappelle le professeur Papot. Le développement des chimiothérapies que l’on appelle « vectorisées » est donc un enjeu majeur en matière de traitement du cancer.

Des premiers essais très concluants

« Au sein de notre laboratoire, nous avons développé plusieurs types de vecteurs thérapeutiques pour attaquer des tumeurs de différentes natures. » Dans le cadre du traitement du cancer du sein, les premiers essais réalisés sur des souris ont été très concluants. Les résultats sont également prometteurs chez les animaux traités pour le cancer du pancréas. Le brevet déposé a intéressé une entreprise pharmaceutique, qui en a racheté la licence.

Pro Target : la 2e étape

« Les évaluations précliniques réalisées, il faut désormais réaliser le transfert des technologies », poursuit le professeur Papot. C’est la mission de Pro Target, la start-up créée pour accompagner cette 2e phase : passer aux essais cliniques puis au développement et à la commercialisation des produits (ce qui peut prendre plus de 10 ans).

Pro Target a reçu, en décembre 2016, le trophée « Emergence » de Grand Poitiers lors du dernier Top des entreprises de La Nouvelle république. « Au sein de Pro Target, nous constituerons des agents anti-cancéreux “intelligents” à façon, afin d’améliorer l’efficacité thérapeutique des produits que nous fournirons nos clients. »

La start-up sera officiellement lancée en septembre 2017. Avant, il s’agit de réaliser des études de marché, recruter un directeur, préciser l’offre de la structure et, bien sûr, lever des fonds… Les perspectives ? « Développer des poly-chimiothérapies ciblées pour le traitement des tumeurs solides qui s’attaqueraient également aux métastases, aux cellules-souches tumorales… » De nouveaux outils en matière de lutte contre le cancer.