Recherche libre dans le site
Partager...

Portrait d'un lauréat du Créathon : Lapon Créathon

Dossier | Numérique | 11/08/2017
Portrait d'un lauréat du Créathon Lapon Créathon - IbooCreation
Dossier | Numérique | 11/08/2017

Portrait d'un lauréat du Créathon : Lapon Créathon

En amont du colloque nationale Campus E-Education, C2E, qui se tiendra à Poitiers en octobre (événement, traitant du numérique dans l’éducation avec comme thématique « L’edutainment : vers une école parallèle ? »), Grand Poitiers, qui s’inscrit dans le réseau thématique de la French Tech autour du l’edutainment, a souhaité initier une série de portraits des équipes lauréates du Créathon.

Cet événement, amorce du C2E, initié par le Réseau Canopé de Poitiers, en partenariat avec la AUF, OIF et Réseau CANOPE, partenaire principale pour ce concours, a réuni 200 équipes francophones du monde entier pour imaginer pendant 12 heures un outil numérique innovant au service de la pédagogie avec comme thème « Le développement durable, ça s’apprend ? ».

Le Créathon, l’amorce du Campus E-Education

En mai 2017, le Créathon, initié par le Réseau Canopé de Poitiers et soutenu par Grand Poitiers, a réuni 200 équipes francophones du monde entier pour imaginer pendant 12 heures un outil numérique innovant au service de la pédagogie avec comme thème « Le développement durable, ça s’apprend ? ». Le Créathon, hackathon pédagogique, amorce le colloque national Campus E-Education (C2E) qui traitera du numérique dans l’éducation avec comme thématique « L’edutainment : vers une école parallèle ? ». Cet événement se tiendra à Poitiers en octobre 2017.

« Trash for life », le pari de la psychologie inversée 

S’inscrivant dans les codes des jeux vidéo ayant la côte auprès des adolescents, le jeu imaginé par l’équipe Les Lapons-Créathon de Pau, « Trash for Life », prend le contre-pied en matière de protection de l’environnement : plus le joueur pollue, plus il gagne des points…, mais plus il en apprend sur son impact sur l’environnement. 

Faire prendre conscience de ses actes

« Pollue durablement ta ville ! ». L’accroche du jeu imaginé par le groupe basé à Pau lors du Créathon, dénommé les Lapons-Créathon, annonce d’emblée la couleur. Ici, c’est celui qui pollue le plus qui évolue le plus rapidement dans le jeu. 
« On est parti du postulat suivant : plus on dit à des ados de faire quelque chose, plus ils font l’inverse, précise Julie Pascau, l’une des participantes du groupe. Nous nous sommes appuyés sur le principe de la psychologie inversée pour leur faire prendre conscience de la portée de leurs actes. Je reconnais que l’idée était un peu osée, mais on a fait le pari… » Le groupe, constitué de 2 salariés de l’Espace Numérique 64 (Dominique Provot, Benoit Lacherez) et de Julie Pascau, professeure de l’EPSE, a pourtant hésité à aller sur ce terrain. « Dès l’annonce du thème, cette idée nous est venue tout de suite. On avait beau, lors de la phase de brainstorming, chercher dans toutes les directions, on y revenait toujours. » 

Répondre aux attentes de jeunes

Côté ludique, le groupe n’a pas fait non plus dans la demi-mesure. « Quitte à faire un jeu autant qu’il réponde aux attentes des jeunes. Etant joueurs nous-même et ayant des enfants joueurs, nous sommes appuyés sur des concepts qui fonctionnent très bien comme Plague, qui est un jeu de simulation apocalyptique, ou encore Pokémon Go, qui est un jeu de déplacement interactif. Bien souvent le reproche que l’on peut faire aux jeux pédagogiques est qu’ils sont plan-plan. De ce fait, ils ne remplissent pas toujours la mission pour laquelle ils ont été créés par manque d’intérêt de la part des utilisateurs. »

Le teaser du jeu est le suivant : « Un accident dans un laboratoire provoque une mutation des habitants. Ces derniers pour survivre doivent polluer la planète… » Le joueur se déplace alors dans la ville et, à l’aide d’un smartphone, contribue à sa destruction qui lui rapport des points. Grâce à la réalité augmentée, il récolte des accessoires et peux ainsi polluer virtuellement les lieux dans lesquels il évolue. Le jeu s’appuie sur les données en open-data des collectivités en matière de qualité de l’air des villes, de la qualité de l’eau… 

Lauréat surprise

A l’annonce des résultats, Les Lapons-Créathon ont été particulièrement surpris : « Nous pensions que nous étions allés trop loin. » Aujourd’hui, ils réfléchissent au devenir de leur jeu. « Nous aimerions vraiment qu’il voit le jour car nous aurions vraiment plaisir à y jouer, mais ce n’est pas notre métier de créer un jeu. » Aussi, ils attendent beaucoup des ateliers prévus lors de la semaine du C2E. Ils espèrent rencontrer des professionnels dans le domaine du développement, de la création d’entreprise « et pourquoi pas des financeurs qui seraient intéressés par l’idée ». 

Grand Poitiers soutient l’innovation

Favoriser la création d’entreprises innovantes, accompagner les start-ups, les PME… pour les aider à grandir et à se développer. De nombreuses initiatives sont mises en place par Grand Poitiers : la labellisation French Tech – Edutainment portée par le SPN, l’ouverture de Cobalt, lieu dédié au numérique à Grand Poitiers, le soutien au Centre d’Entreprises et d’Innovation (CEI)…
Plus récemment, Grand Poitiers a été labellisé Technopole. L’objectif est clair : faire travailler ensemble les piliers de l’innovation que sont la recherche et les entreprises. Le but ? Offrir aux entrepreneurs un guichet unique pour les aider à se développer, et ainsi créer des emplois sur le territoire.

Pour en savoir plus

Sur le Créathon
Sur le C2E