Recherche libre dans le site
Partager...

Projet Quartier du Palais des ducs d’Aquitaine

Dossier | Vie de la Cité | 15/09/2017
Alain Claeys, Maire de Poitiers et Henri Loyrette, ancien président du Musée du Louvre, co présidents du comité de pilotage ont présenté le vendredi 15 septembre quelques pistes et grandes lignes du devenir du Palais des ducs d’Aquitaine -
Dossier | Vie de la Cité | 15/09/2017

Projet Quartier du Palais des ducs d’Aquitaine

Alain Claeys, Maire de Poitiers et Henri Loyrette, ancien président du Musée du Louvre, co présidents du comité de pilotage ont présenté le vendredi 15 septembre quelques pistes et grandes lignes du devenir du Palais des ducs d’Aquitaine, aujourd'hui Palais de justice, et du quartier qui l’entoure. Ce projet a pour objectif de réinventer ce monument pour en faire la "porte d’entrée" symbolique du territoire. L'acte fondateur de ce projet sera la création d'une Biennale, pour révéler l’identité de Poitiers et développer l’attractivité.

 

Alain Claeys, Maire de Poitiers a déclaré : « Il faut un acte fort en annonçant la tenue d’une Biennale courant 2019. Nous ne sommes pas Bilbao, nous ne sommes pas Le Havre, ni Nantes, nous sommes Poitiers et nous avons un patrimoine d’excellence à mettre en valeur. Il nous faut le montrer à travers l’histoire et la création contemporaine. Nous ferons appel à des créateurs locaux pour interpréter le patrimoine historique de Poitiers. Enfin il nous faudra créer une 3ème place publique, après la place Charles-de-Gaulle et la place Leclerc, autour du pôle cathédrale. »

Henri Loyrette a expliqué : « L’équipe rassemblée autour du Maire de Poitiers a fait un travail remarquable mais il reste beaucoup à faire et c’est un véritable défi que ce projet du Palais. J’aime le terme de révélation que M. le Maire a employé car il manque cette reconnaissance à Poitiers. En  général, les touristes s’arrêtent à l’église Notre-Dame ou à Saint-Porchaire. Ils ne descendent pas à la Cathédrale ou dans le quartier de Montierneuf... Bref, la richesse de cette ville est largement ignorée. La Biennale sera une façon d’en révéler les splendeurs. »

Un projet d’attractivité et de savoir pour tous autour des richesses du territoire

Ce projet s’inscrit dans un temps long et met en jeu différentes dimensions, alliant proximité et attractivité. C’est à la fois un projet :

  • patrimonial, avec une forte dimension historique ;

  • culturel d’envergure, notamment de création contemporaine ;

  • architectural et de mise en valeur ;

  • urbain tant pour les habitants que pour les visiteurs, les touristes, et tous les usagers de la ville ;

  • de développement économique et commercial.

Un projet urbain partant du Palais pour réconcilier le plateau avec sa géographie

Les Poitevins et les visiteurs pourront à nouveau traverser le Palais et le (re)découvrir. Ce lieu sera un lieu de création, de fabrique et de débat d’idées, un lieu de passage et de circulation, un lieu où l’excellence de la création contemporaine va révéler l’excellence patrimoniale.
Un projet urbain partant du Palais pour réconcilier le plateau avec sa géographie, en suscitant des parcours qui associent le patrimoine au contemporain. Cela nécessite de créer les conditions de l’accessibilité du Palais et du centre-ville de Poitiers à tous les publics.
La création d’une 3ème grande place autour du « groupe cathédral » et d’une nouvelle polarité autour de ce pôle patrimonial d’importance créera un nouveau repère urbain.

Création d’une Biennale d’art : événement culturel contemporain au cœur du patrimoine

Le comité de pilotage propose de créer une biennale d’arts dans la ville afin de dynamiser l’attractivité culturelle installée au cœur d’un patrimoine magnifié et mis en valeur par le projet du quartier du Palais.

  • La 1ère édition en 2019

La Biennale constituera l’acte fondateur du projet. Cette manifestation aurait pour objectif de confronter le patrimoine d’exception de la ville à l’excellence de la création artistique.

  • Association des arts visuels et arts vivants

La création de cette biennale associerait arts visuels et arts vivants. Elle se déroulerait aussi bien dans l’espace public ainsi que dans des lieux emblématiques de Poitiers, reliés sous la forme de parcours urbains.

Les installations pourraient être temporaires ou pérennes en fonction des options retenues dans le projet de réaménagement du quartier du Palais.