Recherche libre dans le site
Partager...

Le jardin de Puygarreau s’appellera Simone-Veil

Dossier | Vie de la Cité | 22/02/2018
jardin du Puygarreau - Maud Piderit
Dossier | Vie de la Cité | 22/02/2018

Le jardin de Puygarreau s’appellera Simone-Veil

La Ville de Poitiers honorera la mémoire de Simone Veil en baptisant de son nom le jardin situé rue de Puygarreau et en accueillant du 5 mars au 7 avril dans le hall de l'Hôtel de ville, une exposition retraçant la vie de Simone Veil. L'inauguration du jardin et de l'exposition aura lieu le 5 mars, rue Puygarreau.

 

Une exposition interactive à l'Hôtel de Ville

L'exposition hommage « Simone Veil (1927-2017) » accueillie à l’Hôtel de ville reviendra sur la vie de Simone Veil, à travers des panneaux illustrés de photos d'archives et des contenus multimédias. Elle abordera trois temps forts de la vie de Simone Veil :

  • La Déportation et l'enfer des camps

  • La Loi sur l’avortement, que Simone Veil incarna et défendit sans faillir face à l'hostilité, la haine parfois, des députés de l'époque

  • L'investissement en faveur de l'Europe de celle qui fut la première présidente du Parlement européen

Inauguration, exposition et conférence seront organisées en présence de son fils Jean Veil, pour rappeler le combat que Simone Veil a mené pour faire voter la loi autorisant l’avortement. A  découvrir du 5 mars au 6 avril dans le hall de l'Hôtel de Ville, aux horaires d'ouverture de la mairie.

Pourquoi le jardin de Puygarreau ? 

Lors du conseil municipal de décembre 2017, la Ville de Poitiers a décidé de rendre hommage à Simone Veil, décédée le 30 juin 2017, en dénommant le jardin situé rue de Puygarreau, "jardin Simone-Veil". Inauguré en 2014, il est un lieu de passage en plein coeur de Poitiers, à proximité du collège Henri-IV et de la rue Louis-Renard (ancien résistant) et accueille plusieurs oeuvres d’art contemporain… 

Qui est Simone Veil ?

Née le 13 juillet 1927 à Nice, Simone  Veil est une rescapée des camps de concentration d’Auschwitz et de Bergen-Belsen, dans lesquels elle a été internée à l’âge de 16 ans (mars 1944). De retour en France en 1945, elle poursuit des études de droit avant de devenir en 1957 la première femme à occuper le poste de secrétaire générale du Conseil supérieur de la magistrature.

Simone Veil a également été :

  • Ministre de la Santé de 1974 à 1979

  • Députée européenne de 1979 à 1982 et première Présidente du Parlement européen

  • Ministre d’Etat, ministre des Affaires sociales, de la Santé et de la Ville (1993-1995)

  • Membre du Conseil constitutionnel (1998-2007)

  • Présidente d’honneur de la fondation pour la mémoire de la Shoah (2000- 2007)

  • Membre de l’Académie française à partir de 2008