Recherche libre dans le site
Partager...

Insertion : un nouveau marché réservé

Dossier | Emploi | 10/04/2018
L'ESAT Essor, à Saint-Benoît, a été retenu pour des prestations de blanchisserie. - Claire Marquis
Dossier | Emploi | 10/04/2018

Insertion : un nouveau marché réservé

Dans le cadre d’un marché « réservé », la Ville de Poitiers, Grand Poitiers et le CCAS de Poitiers travaillent avec une vingtaine de structures qui favorisent l’emploi des personnes en situation de handicap ou éloignées de l’emploi.

Favoriser l'emploi et l'insertion

Depuis plusieurs années, la Ville de Poitiers, Grand Poitiers et le CCAS de Poitiers, dans leurs achats publics, favorisent l'emploi et l'insertion en inscrivant des clauses sociales dans leurs marchés.
Les 3 collectivités vont aujourd’hui plus loin avec le lancement début 2018 d’un marché dit « réservé », nouveauté prévue récemment par la loi. « Nous étions déjà largement engagés dans une dynamique de soutien à l’insertion par l’emploi », explique Sylvie Dupoirier, directrice Achats et Moyens généraux à Grand Poitiers. « Ici, l’objectif est de soutenir l’activité de toutes les structures d’insertion. Il s’agit d’une commande publique responsable avec d’une part des marchés classiques et d’autre part des marchés qui permettent de faire travailler ces structures. »

Faciliter l'accès à la commande publique

Les marchés réservés concernent :

  • les ESAT (Établissements et services d’aide par le travail) qui emploient des personnes en situation de handicap,
  • les SIAE (Structures d’insertion par l’activité économique) qui concernent des personnes éloignées de l’emploi.

Une vingtaine de structures ont été recensées sur le territoire et un marché public a été lancé en prenant en compte la capacité de chacune en termes de volume de travail.
« Nous avons divisé ces marchés en fonction des prestations proposées par ces structures et des besoins des 3 collectivités », précise Frédérique Lebeau, de la direction Achats et Moyens Généraux. « L'objectif est de faciliter l'accès à la commande publique de ces structures », ajoute Béatrice Audousset, de la direction Politiques de l’emploi de Grand Poitiers. « Nous souhaitons les professionnaliser pour qu’elles puissent ensuite répondre à d’autres marchés publics. Il y a une vraie exigence quant aux commandes que nous leur passons. »

Ce marché réservé se poursuivra pendant 4 ans. 200 000 € de prestations seront ainsi injectés dans l’insertion par l’emploi. De nombreuses prestations ont été intégrées au marché réservé :

  • Traiteur
  • Blanchisserie, pour le CCAS notamment
  • Nettoyage des locaux administratifs
  • Espaces verts
  • Aménagement urbain
  • Manutention
  • Reliure, encadrement
  • Prestations administratives…