Recherche libre dans le site
Partager...

Portrait d'un lauréat du Créathon 2018 : Formaform de Belgique

Dossier | Numérique | 10/07/2018
Equipe Formaform de Belgique du créathon 2018 -
Dossier | Numérique | 10/07/2018

Portrait d'un lauréat du Créathon 2018 : Formaform de Belgique

En amont du colloque national Campus E-Education, C2E, qui se tiendra à Poitiers du 10 au 12 octobre - événement traitant du numérique dans l’éducation avec comme thématique « Ce que le numérique fait à l’espace éducatif francophone » -, Grand Poitiers, qui s’inscrit dans le réseau thématique de la French Tech autour du l’edutainment, a souhaité initier une série de portraits des équipes lauréates du Créathon de mai dernier. Nouveau portrait de cette série : Formaform, équipe Belge qui a développé une idée d’application autour du patrimoine immatériel culinaire.

 

Vivre un hackathon de l’intérieur

Avec leur projet Troc des Saveurs, une application qui préserve le patrimoine immatériel culinaire, l’équipe Formaform de Belgique, constituée de formateurs de la formation professionnelle, n’imaginait pas être lauréat du Créathon 2018. Pour ces derniers, cette participation au Créathon avait avant tout pour but de comprendre les rouages de l’organisation d’un hackathon. « En effet, nous avons pour projet de réaliser au niveau de la région de Bruxelles, un hackathon sur la formation professionnelle, explique Jean Rousseau, le chef d’équipe. L’idée était d’en vivre un de l’intérieur pour mieux analyser les tenants et les aboutissants d’une telle organisation, qui concernant le Créathon est particulièrement remarquable. » Pour rappel, le Créathon, porté par le Réseau Canopé en partenariat avec Grand Poitiers, a pour finalité d’imaginer dans un temps limité (12h) un outil numérique innovant au service de la pédagogie sur le thème de la Francophonie (cette année, 400 équipes participantes dans 35 pays Francophones).

Un défi de dans le défi

L’équipe Formaform n’a pas fait les choses à moitié. « Quitte à participer, nous nous sommes donnés à fond mais en accumulant les handicaps, car baignant dans le domaine de la formation, nous estimions que nous étions avantagés. Nous avons alors constitué une équipe composée de personnes qui ne se connaissaient pas issues de trois centres de formation différents et nous nous sommes mis au vert en louant un gite avec une connexion internet classique. C’était en quelque sorte un défi dans le défi. » 

Pérenniser les traditions orales

Ouverture aux autres, connaissance, francophonie…, la thématique de cette année les a particulièrement inspirés. « Ce sont des valeurs que l’on partage dans notre quotidien professionnel. » Après un long travail de brainstorming, la traduction de cette thématique les a conduits à imaginer un outil de pérennisation des traditions orales et de partage dans une idée de métissage. La cuisine a été l’élément fédérateur.
Troc des Saveurs est alors une application qui permet de déposer des recettes en y apportant une dimension narrative – Qui m’a transmis cette recette ? Qu’est-ce qu’elle représente pour moi ? A quelle occasion je la réalise ? … - et du rich media (photos, vidéos…).

Favoriser la mixité

L’utilisateur peut commenter les recettes proposées, les améliorer, en apportant des variantes par une réinterprétation des recettes. « Dans le domaine de la cuisine, le métissage a toujours existé. Par cette application, l’objectif est de promouvoir la connaissance de l’autre et la mixité au sein de la francophonie. » La dimension jeu repose sur 2 éléments essentiels : L’obtention de points qui donnent accès à des niveaux supérieurs et à de nouvelles recettes d’autres pays et des défis individuels ou collectifs qui mènent à l’obtention de badges et à la coédition automatique d’un e-book.

Un enrichissement intellectuel et humain

La participation au Créathon a eu un impact fort sur l’équipe : « Cette expérience de travail en commun sur un temps donné nous a véritablement enrichi aussi bien intellectuellement qu’humainement. D’une équipe constituée d’inconnus, nous avons su, au bout de 24h, créer un collectif, c’est fort ! Etre lauréat était la cerise sur le gâteau. Aujourd’hui cette reconnaissance et la confiance accordée par nos employeurs pour participer à cet événement, nous pousse là encore à mettre en œuvre tous les moyens pour transformer l’essai lors de la semaine d’accélération du C2E », conclut Jean Rousseau.

Poitiers labellisé French TechEdTech

Grâce à la présence sur son territoire de spécialistes de l’Éducation et du développement numérique (Cned, Canopé, Université, startups…), Poitiers a rejoint en 2016 l’un des réseaux thématiques de la French Tech, une labellisation portée par le SPN. Son credo : l’Edutainment, ou comment apprendre en jouant. La création de la Technopole, l’ouverture de Cobalt, lieu dédié au numérique à Grand Poitiers, le soutien au Centre d’Entreprises et d’Innovation (CEI)… autant d’atouts qui créent une image de marque, qui a pour but de favoriser l’installation et le développement de startups dans ce domaine sur le territoire.