Recherche libre dans le site
Accueil | Mairie | Conseil municipal | Expression politique | Socialistes et Indépendants
  • Socialistes et Indépendants

    Socialistes et Indépendants

    Droit des femmes : rien n'est jamais acquis

    La journée du 8 mars est la journée internationale du droit des femmes et non la journée de la femme, comme on peut l’entendre parfois, ni une fête commerciale. C’est une journée importante pour toutes les femmes.

    En France, les femmes ont obtenu le droit de vote en 1945, de pouvoir travailler sans l’autorisation de leur mari et ouvrir un compte bancaire à leur nom, à partir de 1962. La parité a été inscrite dans la constitution, mais qui dit parité induit non pas une prédominance mais une égalité. Une étude a mis en avant que si une profession se féminise, elle se précarise ; en effet, à compétence égale, le salaire féminin est moindre, sans parler des retraites : les femmes ont des carrières hachées et travaillent souvent à temps partiel pour élever leurs enfants. Les femmes doutent facilement de leurs compétences quel que soit le domaine, même s’il n’y a aucun métier réservé aux hommes ou aux femmes. Les jouets ou la lecture enfantine ainsi que les codes couleur font encore la distinction entre les petits garçons et les petites filles, même si c’est de moins en moins vrai. Le partage des tâches ménagères s’intensifie, les mentalités évoluent.

    Il faut remercier Simone Veil de s’être battue pour le droit à l’avortement ; les débats à l’Assemblée nationale, à une époque pas si lointaine, sont édifiants : défendre les droits des femmes reste une vraie bataille, il ne faut jamais lâcher, être vigilante, car ils sont fragiles et souvent remis en cause. Rien n’est jamais acquis. Nous pouvons souhaiter qu’une journée pour le droit des femmes n’existe plus dans un futur proche, parce qu’elle ne serait plus nécessaire.

    Éliane Rousseau
    05 49 52 35 62

    elus.parti.ps@poitiers.fr