Recherche libre dans le site
Partager...
Accueil | Culture | Musée Sainte-Croix | Toutes les actualités
  • Actualité | Exposition temporaire | 06/11/2017

    Le centenaire Rodin

    Le centenaire Rodin au musée Sainte-Croix de Poitiers - Musées de Poitiers
    Actualité | Exposition temporaire | 06/11/2017

    Le centenaire Rodin

    Le 17 novembre 1917 disparaissait Rodin, l’artiste alors le plus célèbre de France et même d’Europe. En 2017, le centenaire de sa disparition est l’occasion de célébrer la fécondité et l’influence  de l’artiste.

    Le centenaire Rodin
    17 novembre 2017 - 29 avril 2018

    En 2017, le centenaire de sa disparition d’Auguste Rodin est l’occasion de célébrer la fécondité et l’influence  de l’artiste.

    En écho au fonds Camille Claudel et Auguste Rodin conservé à Poitiers, le Musée Rodin a exceptionnellement accordé au Musée Sainte-Croix les prêts de trois œuvres significatives :
    Fugit Amor (bronze, 1886) en vis-à-vis de L’Adolescent désespéré et L’Éternel printemps (bronze, 1898) mettent en lumière la collaboration du Maître avec son élève et amante ainsi que les couples créés par l’un et l’autre (dont L’Abandon et La Valse du fonds Claudel du Musée de Poitiers).
    L’emblématique plâtre original du Portrait de Rodin (1888) par Camille Claudel enrichit la diversité des matériaux présentés (bronze, terre cuite, marbre, plâtre).

    Le Musée d’art et d’archéologie de Guéret a, de son côté, prêté l’œuvre de Rodin Le Baiser en bronze, célèbre témoignage de la relation passionnée entre les deux artistes.

    Le Musée de Châtellerault a prêté le Portrait de Victor Hugo en plâtre, témoin des monuments aux Grands Hommes réalisés par Rodin.

    Plus largement, 45 œuvres de 10 artistes dont plusieurs sorties des réserves, permettent d’évoquer le contexte créatif du temps de Rodin.

    Programme
    Conférences

    7 mars, 18h30 : Rodin et la danse, de Christine Lancestremère, directrice des collections du Musée Rodin et commissaire de la prochaine exposition "Rodin et la Danse" au Musée Rodin

    La danse, sous toutes ses formes – à l’exception du ballet classique –, a passionné Auguste Rodin. Il a entretenu une véritable amitié avec des personnalités marquantes de son époque telles qu’Isadora Duncan et Loïe Fuller, et assisté à de nombreux spectacles dont certains l’ont beaucoup marqué. Ainsi, les représentations des danseuses du ballet royale du Cambodge, à l’été 1906, lui ont inspiré plus de deux cents dessins parmi les plus beaux.

    entrée libre


    Visites commentées

    4 et 17 mars, 15h et 16h30 / 11 mars, 15h / 8 avril, 15h et 16h30 / 15 avril, 15h
    tarifs : 4 € / 2 € (en sus du tarif d’entrée)

     

    Visites commentée sur le pouce

    13 mars / 3, 17 et 24 avril
    RDV à 12h30 – entrée libre

     

    Films documentaires

    8 mars, 18h
    La turbulence Rodin, par Claire Duguet et Leslie Grunberg (52 mn) – Arte / RMN
    Nourri des textes et des correspondances de l’artiste, le film revisite l’œuvre et la vie de Rodin et nous replonge dans le contexte social, politique, culturel et artistique dans lequel sont nées les créations du sculpteur.
    auditorium – entrée libre

     

    Festival Voix publiques

    jeudi 15 mars de 10h à 12h  (inscription auprès de Voix publiques au 07 68 48 92 57)

    Thème : L'écoute, bien entendu ? : quelle est l’écoute de l’artiste par rapport à son entourage, et quelle est l’écoute dont il bénéficie ?

    Visite au musée : Si une part importante du travail de Rodin à ses débuts est marquée par le réalisme de l'art de son époque, son art répond progressivement au fil du temps à une volonté d'exprimer par la matière des idées et des sentiments intérieurs. Sa rencontre marquante avec Camille Claudel, et la passion qui les unit, se traduit notamment par des œuvres conçues souvent en osmose.  En revanche, son charisme et sa stature artistique, s'ils ont ouvert la voie à de nombreux artistes du 20e siècle, ont aussi bridé parfois leur épanouissement individuel, ainsi Aristide Maillol qui choisit de détourner la leçon de Rodin vers un néoclassicisme idéalisé.

    < Retour à la liste des actualités