Recherche libre dans le site
Partager...
Accueil | Culture | Musée Sainte-Croix | Toutes les actualités
  • Actualité | Exposition temporaire | 24/06/2020

    L'Archéologie à grande vitesse

    Exposition "L'Archéologie à grande vitesse - Ville de Poitiers
    Actualité | Exposition temporaire | 24/06/2020

    L'Archéologie à grande vitesse

    9 juillet - 6 décembre 2020

    L’exposition « L'archéologie à Grande Vitesse :

    50 sites fouillés entre Tours et Bordeaux » au Musée Sainte-Croix de Poitiers
     

    Du 9 juillet au 6 décembre 2020, le Musée Sainte-Croix de la Ville de Poitiers accueille l’exposition « L’archéologie à Grande Vitesse : 50 sites fouillés entre Tours et Bordeaux ». Initiée par LISEA et SNCF RÉSEAU, elle a été reconnue d’intérêt national par le ministère de la Culture et bénéficie à ce titre d’un soutien financier exceptionnel de l’Etat.

    Avec 302 kilomètres et plus de 3 500 hectares d’emprise, le tracé de la Ligne à Grande Vitesse « Sud Europe Atlantique » (LGV SEA) a constitué pour les archéologues une opportunité exceptionnelle pour enrichir les connaissances sur l’occupation de ces territoires depuis la Préhistoire jusqu’à nos jours. Les opérations de fouilles se sont déroulées de 2009 à 2013, dans les régions Centre-Val de Loire et Nouvelle-Aquitaine.

     

    Crédit photo : Archéosphère

     
    Une exposition emblématique

    L’exposition s’ouvre sur une présentation des fouilles préventives qui permettent de travailler sur un site avant sa destruction, puis d’étudier et de dater les vestiges. Le parcours de l’exposition propose au visiteur de découvrir les modes de vie des populations ayant habité les territoires traversés par la LGV.
    Il lui est ainsi possible de commencer son voyage aux cotés des chasseurs-cueilleurs de la Préhistoire, des premiers agriculteurs, puis d’explorer des fermes gauloises (Sorigny et Marigny-Marmande, Indre-et-Loire), une villa gallo-romaine (Sainte-Catherine-de-Fierbois, Indre-et-Loire), un hameau  médiéval tel celui d’Asnières-sous-Nouère (Charente) ou de visiter virtuellement l’un des souterrains médiévaux de Marigny-Brizay (Vienne).
     

    Pour permettre au visiteur de s’immerger dans le passé, le parcours de l’exposition sera enrichi par de nombreux dispositifs numériques : bornes tactiles, projections, films avec reconstitutions, atlas interactif… Le musée proposera aussi des visites guidées, des animations pour les groupes et les familles ainsi que des conférences. Enfin, des fac-similés, des maquettes tactiles, des jeux et un livret de visite destiné au jeune public compléteront l’offre de médiation.

     

    Migné-Auxances, Crédit photo : Archéosphère

     

    Sur le tracé de la LGV, 126 diagnostics archéologiques ont été réalisés et 49 ont nécessité une étude approfondie. Ces opérations ont été réalisées par 9 opérateurs archéologiques :

    • l’INRAP (Institut national de recherches archéologiques préventives)
    • Le SADIL (Service de l’Archéologie du département d’Indre-et-Loire)
    • Les sociétés Archéoloire,
    • Arkémine,
    • Archéosphère,
    • Éveha,
    • Hadès,
    • Iker Archéologie
    • Paléotime.
    < Retour à la liste des actualités