Accueil | Culture | Un nol Poitiers | Un march de crateurs au Palais | Laghia SANZ, potire
  • Laghia SANZ - Potire

    Laghia sanz - Jonathan ABT

    Laghia SANZ - Potire

    Qui êtes-vous ? Quel est votre parcours ?

    Je m’appelle Laghia SANZ. J’ai eu une première vie professionnelle et cela ne fait pas très longtemps que je fais de la poterie. L’envie m’est venue en fréquentant régulièrement un village de potiers. Et un jour, en rentrant, je me suis dit : et pourquoi pas en faire mon métier !

    Il y a deux ans, j’ai suivi une formation professionnelle à Tours, après quoi je suis rentrée dans le Sud Vienne, à Champagné-Saint-Hilaire où j’ai ouvert mon atelier en mars 2021. Aujourd’hui, je suis documentaliste à mi-temps et je suis potière le reste du temps.

    Quelle est votre activité ?

    Je fais de petits objets en grès. En poterie, il existe différents types de façonnage, mais je travaille essentiellement autour de formes tournées. Je fabrique donc des pièces utilitaires : des bols, des tasses, des plats, etc. J’aime bien l’idée de mettre une petite touche de gaîté et de poésie dans les cuisines. 

    Comme j’ai le goût des couleurs, je décore les pièces à l’engobe. C’est de la terre liquide que je développe moi-même en mélangeant des oxydes. Ensuite, j’ajoute juste un email transparent afin de rendre les pièces propres à l’usage alimentaire.

    Je fais également des décors au pinceau, mais j’aime surtout utiliser des pochoirs ou bien faire de l’estampage de végétaux (des fougères, des branches, des restes de pavots ou de coquelicots, etc.), de boutons ou de dentelles. 

    Pourquoi avoir voulu vous installer au palais ?

    J’ai appris qu’un marché de créateurs était organisé au Palais par le biais de La Chambre de métiers et de l'artisanat (CMA). Je connaissais Flore SORIA [créatrice de bijoux], et nous trouvions que nos pièces se répondaient par le même goût des couleurs. Nous avons souhaité exposer ensemble. Et à titre personnel, le marché des créateurs est mon premier gros marché ; je trouvais donc ça plus rassurant et plus confortable d’être avec quelqu’un d’autre. 

    Et le lieu est un atout car c’est un environnement magnifique !

    Pour en savoir plus :