Accueil | Culture | Muse Sainte-Croix | Dcouvrir | L'hypoge des Dunes
  • L'hypoge des Dunes

    L'hypoge des Dunes

    Cet oratoire mérovingien édifié aux confins d'une nécropole antique par l'abbé Mellebaude, reste l'un des monuments les plus éloquents du haut Moyen Âge.

    Avec le développement du christianisme, Poitiers se dote progressivement, à partir du 4e siècle, d’édifices chrétiens. À l’intérieur de l’enceinte romaine sont érigés une première cathédrale, un baptistère (plusieurs fois remanié ultérieurement), un palais pour l’évêque. À proximité, au 6e siècle, Radegonde établit l’abbaye Sainte-Croix, dont seule l’église funéraire Sainte-Marie, devenue Sainte-Radegonde, est hors les murs. 

    Les chrétiens sont ensevelis dans les anciennes nécropoles romaines, situées à l’extérieur de la cité le long des voies. Au sud, une basilique est construite sur le tombeau de saint Hilaire. À l’est, la nécropole des Dunes a livré des centaines de tombes romaines. En 1878, le père jésuite Camille de la Croix y découvrit le petit édifice chrétien connu comme hypogée des Dunes.

    Ce bâtiment semi-enterré (d’où son nom d’hypogée), de 4 x 5 m, accessible par des marches sculptées, comprend deux salles séparées par une grande marche décorée, avec un autel et plusieurs sarcophages. Décoré d’enduits peints, de sculptures et d’incrustations de verre, il présente une concentration d’images et d’inscriptions exceptionnelle pour l’époque. L’édifice a connu plusieurs phases entre le 6e siècle et le 8e siècle, dont celle due à un certain Mellebaude, qui choisit d’y être enterré.  Abandonnant l’hypothèse du Père de la Croix du lieu d’inhumation de 72 martyrs poitevins, on le considère aujourd’hui comme un petit oratoire à usage funéraire. 

    Le caveau, abrité en 1909 par une construction évocatrice, et le jardin, aménagé avec des sarcophages mérovingiens régionaux, sont classés Monuments historiques. Donné par la Société des antiquaires de l’Ouest en 1947 à la Ville de Poitiers, celle-ci, devant un état inquiétant de conservation, déclara sa fermeture au public en 1998. Depuis, il fait l’objet d’un programme d’assainissement et de restauration (dont les pièces présentées ici) et de recherches scientifiques visant à mieux comprendre cet édifice exceptionnel.

     

    Visiter l'hypogée des Dunes :

    Fermé au public, il fait actuellement l'objet de travaux de restauration et de recherche internationale par le Service des Monuments Historiques. Certains vestiges lapidaires, dont La Crucifixion aux deux larrons, sont exposés au musée Sainte-Croix, dans un espace dédié aux premiers temps chérétiens en Poitou.

    Le site est néanmoins ouvert ponctuellement pour les Journées européennes de l'archéologie (juin) et les Journées européennes du patrimoine (septembre), sur inscription seulement.

     

    Le jardin public de l'hypogée des Dunes :

    (101 rue du Père de la Croix) 

    Le jardin est ouvert au public de 7h40 à 20h10, de mi-mars à mi-octobre.

     

    Découvrez le site virtuellement :