Recherche libre dans le site
Accueil | Mairie | Budget | Budget
  • Budget 2017

    Budget 2017

    Lundi 10 avril 2017, le budget 2017 a été voté par le Conseil municipal. Les investissements d’avenir constituent la priorité du budget 2017 de la Ville de Poitiers. Education, culture et vivre-ensemble en bénéficieront principalement. Dans le même temps, le budget a été construit sur 2 principes : la non augmentation pour la 7e année consécutive des taux d’imposition et un niveau d’épargne brute suffisant pour investir.

    Le budget 2017 de la Ville de Poitiers est un budget de transition, suite au futur passage en Communauté urbaine et des nombreuses compétences transférées à Grand Poitiers, modifiant en profondeur le budget. Pour rappel, la voirie, le tourisme, les équipements sportifs et culturels d’intérêt ainsi que les réseaux de chaleur sont désormais du ressort de l’Agglomération.

    Pas d’augmentation de la fiscalité pour la 7ème année consécutive

    Pour la 7e année consécutive, le Conseil municipal a décidé de ne pas augmenter les taux d’imposition. L’abattement général à la base de 15 % est maintenu pour favoriser les ménages les plus modestes. Cet abattement correspond à une baisse de 4 points d’impôts de taxe d’habitation pour chacun des contribuables.
    Exemple d’une famille avec un enfant dont la valeur locative est de 2 800 € :

    • sans les abattements décidés par la Ville, la famille paierait 707 € de taxe d’habitation.

    • avec les abattements (général à la base de 15 % et pour chaque personne à charge de 15 %), la famille paie 559 €. Pour cette famille, l’application des abattements représente une économie de 148 €.

    Les priorités du budget

    La culture, l’éducation et le vivre-ensemble restent les 3 axes prioritaires de la Ville.

     

    Une épargne brute en hausse

    L’épargne brute , différence entre recettes de fonctionnement et dépenses de fonctionnement, permet l’autofinancement nécessaire aux investissements. Ainsi, l’épargne brute de 9 millions d’euros pour 70 millions d’euros de recettes (contre 8,6 millions d’euros en 2016 pour 96 millions d’euros de recettes) permet d’engager un programme d’investissement de 29,5 millions d’euros qui bénéficieront à l’économie locale.

    Les 8 piliers du budget 2017

    • une stabilité des taux pour la 7e année consécutive

    • un maintien de l’abattement général à la base de 15 %

    • une épargne brute en hausse (9,1 M€ contre 8,7 M€ en 2016)

    • un  programme d’investissement de 29,5 M€

    • la  capacité de désendettement de 7,7 années

    • la  stabilité des subventions à la culture (Pacte culture)

    • la mise en œuvre du Plan Ecole à hauteur de 21,5 M€

    • la fongibilité des subventions aux Maisons de quartier (7,5 M €)

    Une dette saine et optimisée

    Plusieurs éléments concourent à ce que la dette de la Ville soit à la fois saine et optimisée :

    • Aucun prêt à risque n’a été contracté

    • Pour 2017, l’encours de la dette a été restructuré avec 59% à taux fixe

    • Le taux moyen des intérêts est en diminution : il est passé de 2,45 % à 2,20 % et reste très inférieur à la moyenne des villes de la strate qui s’établit à 2,82%.

    • La capacité dynamique de désendettement est ramenée à 7,5 ans là encore bien inférieur à la zone de vigilance de 12 ans définie par les experts.