Recherche libre dans le site
Accueil | Culture | Villa Bloch
  • Villa Bloch - Programme

    Villa Bloch -

    Villa Bloch - Programme

    Une fenêtre sur le monde : 3 expositions pour découvrir Jean-Richard Bloch et la Villa Bloch

    24 janvier – 6 mars 2019

    La Ville de Poitiers inaugure en 2019 la Villa Bloch, nouveau lieu de résidences d’artistes, en écho aux valeurs de son ancien propriétaire, Jean-Richard Bloch. A la fois écrivain, journaliste, humaniste, intellectuel engagé, il n’a cessé tout au long de sa vie de défendre la liberté d’expression et la création artistique.
    Découvrez en 3 lieux le destin de cet homme qui avait fait de Poitiers sa ville, à travers ses écrits, ses voyages, et ses amis artistes, ainsi que le projet qui lui rend un hommage vivant : la Villa Bloch.


    "De la Mérigote à la Villa Bloch : Jean-Richard Bloch, itinéraire d'un homme engagé et destinée de sa demeure poitevine" à l'Hôtel de ville 

    Du lundi au vendredi :
    Du 24 janvier au 15 février, 8h30 – 17h30
    Du 18 février au 4 mars, 8h30-12h30 et 13h30-17h30
    Les samedis : 11h-18h

    « Les chemins de Jean-Richard Bloch » à la médiathèque François-Mitterrand, jusqu'au 6 mars2019

    Mardi et jeudi : 11h – 19h
    Mercredi et vendredi : 11h – 18h
    Samedi : 10h – 18h

    Visites commentées les samedis 26 janvier et 2 février à 16h. Tout public.

    « L’art en amitiés » au Musée Sainte-Croix
    Du mardi au vendredi : 10h-18h
    Du samedi au dimanche : 13h-18h

    Gratuit – Tout public

    Portes ouvertes de la Villa Bloch

    Samedi 9 février / 11h - 17h

    • 11h : Ouverture officielle
    • A 12h et 14h : Trilili Ladies & Dandies et Cie du Gramophone

    Trio vocal féminin accompagné d'un pianiste et d'un contrebassiste, les "Trilili Ladies & Dandies" est un quintet jazz s'inspirant de grandes figures musicales des années 30 à 60.

    L'équipe du Gramophone et ses danseurs de Lindy Hop transformeront l’espace pour une animation façon guinguette.

    • Entre 12h30 et 17h : visites à trois voix de la Villa Bloch

    Découvrez l’ancienne propriété de Jean-Richard Bloch devenue lieu de résidence d’artistes, à travers le regard croisé de l’architecte du projet, d'artistes et d'un guide.

    Durée : 40 min, départ toutes les 30 mn – dernier départ à 16h30

    Groupe limité - réservation obligatoire avant le 6 février, au 05 49 30 81 87
    Gratuit - tout public

    • 15h : restitution de l’atelier d’expression artistique Babel #2

    Mené par Isabelle Feuillet et en partenariat avec le Toit du Monde au sein de la Médiathèque des 3 Cités. L’objectif est de recueillir la parole de personnes en situation d’exil à Poitiers, de retranscrire artistiquement leur propos et leur vécu, et de symboliser leur parcours autour des thèmes de la maison et de la fenêtre sur le monde.

    Installation dans le parc de la Villa Bloch

    Rendez-vous au 138 rue de la Mérigotte

    Visites

    Sur les traces de Jean-Richard Bloch

    23 janvier et 16 février à 15h
    Parcourez Poitiers sur les traces de Jean-Richard Bloch entre images et témoignages. Une balade littéraire et artistique pour découvrir, son histoire, son œuvre et son engagement.
    Visite suivie de la découverte des expositions à l’Hôtel de Ville de Poitiers et à la médiathèque François-Mitterrand

    Rendez-vous à l’Hôtel de Ville, place du Maréchal-Leclerc
    Durée : 2h
    Gratuit – tout public

    Découvrez à votre rythme le parcours dédié via l’application mobile « visite patrimoine – Poitiers ».


    Visites à 3 voix de la Villa Bloch

    Dimanche 10 février de 10h à 12h et de 14h à 17h
    Découvrez l’ancienne propriété de Jean-Richard Bloch devenue lieu de  résidence d’artistes, à travers le regard croisé de l’architecte du projet, d'artistes et d'un guide.

    Rendez-vous à la Villa Bloch, 138 rue de la Mérigotte
    Durée : 40 min, départ toutes les 30 mn – dernier départ à 16h30

    Groupe limité - réservation obligatoire avant le 6 février, au 05 49 30 81 87
    Gratuit - tout public

    Projections et débats

    Atelier de recherche et création "art et anthropologies" : créer en situation d'exil
    Vendredi 1er février à 18h
    Diffusion et échanges autour du court métrage « Gare #7 » réalisé par Kangrong He. Participation d’Alexis Morange et de Laurent Gasparini, ainsi que de Sylvie Marchand, artiste-enseignante à l’EESI.

    Gratuit
    Rendez-vous au à l’Ecole Européenne Supérieure de l’Image
    26 rue Jean Alexandre
    Durée : 1h30

    Soirée France Bloch-Serazin

    Samedi 2 février à 20h30
    Projection du documentaire « Un couple en résistance » (2005), en présence de la réalisatrice Marie Cristiani, et d’Alain Quella-Villeger.
    Séance de dédicaces par Alain Quella-Villeger et Marie Cristiani.

    Gratuit
    Salle de spectacle du Centre socioculturel des 3 Cités
    Durée : 2h

    « La vie à vif », Film de Marie Cristiani (2013)

    Film documentaire sur les traces de Jean-Richard Bloch, l’intellectuel et écrivain qui a élu domicile à Poitiers en 1911. Cinéma TAP Castille
    Lundi 4 février à 18h
    Durée : 52 minutes

    « Exil », Film de Rithy Panh (2016)
    Lundi 4 février à 20h30,
    Projection du documentaire en présence de l’acteur Randal Douc.
    Durée : 1h18 – VOSTFR

    TAP Castille

    « Caricaturistes, fantassins de la démocratie », Stéphanie Valloato (2014)
    Mardi 5 février à 20h30,
    Séance-échange autour du documentaire, avec des intervenants spécialisés.

    Cinéma Le Dietrich
    Séance en partenariat avec Filmer le travail.

    “Tahia ya didou !”, Mohamed Zinet (1971)
    Projection du film de Mohamed Zinet dans le cadre du Festival « Filmer le travail ». Ce film, interdit à sa sortie en Algérie a été restauré et présenté à Berlin. Film-hommage à la ville d’Alger et à ses habitants, au ton inclassable entre comique burlesque et tragédie. Présentation par Federico Rossin, historien du cinéma, en présence du cinéaste Bruno Muel, ami et collaborateur de Mohamed Zinet.

    Date de diffusion et tarifs : filmerletravail.org

    Conférences

    Des conditions particulières : architecture des lieux d'art et de résidence
    Mercredi 6 février à 19h
    L’architecte de la Villa Bloch, Nicolas Dorval-Bory, présentera son travail d’architecte et de son rapport aux lieux liés à l'art. Tour d'horizon historique de résidences majeures et atypiques et développement du rapport art/architecture dans des conditions singulières.

    Gratuit – durée : 1h30
    Maison de l’architecture

    Autour du premier voyage en URSS et de l’exil de Jean-Richard et Marguerite Bloch, 1934 – 1941-1945
    Jeudi 7 février à 18h30,
    Les séjours en Union Soviétique ont une importance dans le parcours de la famille Bloch, et dans le caractère exceptionnel du parcours intellectuel de Jean-Richard Bloch.
    Conférence de Rachel Mazuy, agrégée d'histoire et docteure en histoire, chercheuse associée à l'Institut d’Histoire du Temps Présent.

    Gratuit – Durée : 1h30
    Salle Jean-Richard Bloch – Médiathèque François-Mitterrand


    La création en toutes libertés
    Vendredi 8 février à 16h
    Créer une œuvre d’art ou exprimer librement ses opinions peut paraitre naturel en France, alors que dans beaucoup de pays du monde, des artistes et intellectuels sont menacés d’emprisonnement ou de mort du fait de leurs idées ou de leurs créations.
    Des organisations internationales telles que le réseau ICORN se sont créées pour développer un réseau de lieux d’accueil pour ces artistes, et leur permettre de continuer à créer en sécurité et en liberté. Après Paris qui s’est engagée en ce sens depuis 2011 avec la Cité Internationale des Arts, Poitiers rejoint ce réseau avec l’ouverture de la Villa Bloch.
     
    En présence de François Croquette, ambassadeur pour les droits de l’Homme auprès du Ministère des Affaires Etrangères ; Bénédicte Alliot, directrice de la Cité Internationale des Arts ; Helge Lunde, directeur du réseau ICORN et avec le témoignage d’artistes actuellement accueillis par le réseau ICORN.

    Gratuit
    Forum – Médiathèque François-Mitterrand

    Jean-Richard Bloch au Sénégal
    Jeudi 14 février à 18h30
    En 1921, Jean-Richard Bloch embarque sur le cargo « Baumur » vers le Sénagal, pour soigner les séquelles de la grande guerre. Le récit de ce voyage « Cacaouettes et bananes », cache une salutation à l’Afrique pleine d’empathie, mais aux jugements parfois inattendus…
    Conférence par Alain Quella-Villeger, historien, spécialiste des récits d'exploration et docteur en lettres et en histoire contemporaine.

    Gratuit – Durée : 1h30
    Salle Jean-Richard Bloch – Médiathèque François-Mitterrand

    Lectures, concerts et spectacles

    Lectures de textes de Jean-Richard Bloch
    Du lundi 4 au jeudi 7 février à 13h30

    L’œuvre de Jean-Richard Bloch sera mis à l’honneur à l’ouverture du festival « Bruits de langues », rencontres littéraires internationales de l’Université de Poitiers.

    Présentation du projet de la Villa Bloch : le 4 février à 13h30.

    Gratuit – tout public
    Université de Poitiers, salle des actes - UFR Lettres et langues


    Photo-concert par le Conservatoire à rayonnement régional de Grand Poitiers
    Samedi 9 février à 19h
    Projection de photos issues du fonds iconographique de la Médiathèque François-Mitterrand sur des musiques de l’entre-deux-guerres jouées par les élèves du conservatoire.

    Gratuit -  Durée : 1h
    Auditorium Saint-Germain

    Frères migrants
    Samedi 23 février à 17h
    Adaptation musicale du livre de Patrick Chamoiseau « Frères migrants » par la Cie Loufried, dont la direction artistique est assurée par Isabelle Fruleux.

    Gratuit – Tout public - Durée : 1h
    Salle Jean-Richard Bloch – Médiathèque François-Mitterrand

    Jean-Richard Bloch, une présence artistique dans la ville

    A l’occasion de l’ouverture de la Villa Bloch, la Ville de Poitiers a confié à un artiste plasticien la création d’oeuvres originales, inspirées de la vie de Jean-Richard Bloch, de son oeuvre et de ses engagements, dans le but d’installer une présence artistique de l’écrivain dans la ville qu’il avait fait sienne. Sur la proposition de Chantier Public, l’artiste plasticien Philippe SPE a composé 5 oeuvres qui constituent également le visuel de l’inauguration.

    Les oeuvres présentent différentes facettes de l’auteur, liant le personnage public à son cadre de vie plus intime. Les mots et l’écriture manuscrite, éléments clefs de l’ouvrage de cet homme de lettres, sont l’essence des visuels.

    Jean-Richard Bloch en quelques dates

    Né en 1884, Jean-Richard Bloch a été un intellectuel français majeur de la première moitié du XXe siècle. Durant toute sa vie, cet écrivain polygraphe entretiendra des liens d’amitié et une correspondance fournie avec les personnalités littéraires et artistiques de l’époque. Aragon, Paul Nizan, Stefan Zweig, Romain Rolland ou encore Jules Romains figurent parmi ses proches et beaucoup sont venus à « La Mérigote », sa maison sur les hauteurs de Poitiers sud.

    Jeune agrégé d’histoire géographie en 1908, il est nommé professeur à Poitiers au lycée Henri IV. Un an plus tard, il se met en disponibilité pour se consacrer à l’écriture. En 1911, Jean-Richard Bloch, Marguerite et leurs quatre enfants emménagent à la Mérigote. C’est dans cette maison « ouverte sur le monde » que l’écrivain rédigera, pendant plus de 35 ans, la plupart de son oeuvre. Cette maison d’où il aime voir passer les trains de la ligne Paris-Bordeaux, sera sa « gare d’attache », même lorsque son activité professionnelle de journaliste et d’éditeur (il fondera les revues L’Effort libre, Europe et le journal Ce soir), l’amène à beaucoup voyager ou à habiter Paris une partie de l’année.

    Lorsque la Grande Guerre éclate, Jean-Richard Bloch s’engage volontairement et part pour le front. Figure majeure du communisme de l’entre-deuxguerres, il s’exile en Russie avec sa femme pour échapper aux rafles 1941. Trois ans durant, il sera la « voix de la
    France » sur Radio-Moscou.

    À son retour en France en janvier en 1945, beaucoup de ses proches ont disparu. Sa mère a été gazée à Auschwitz, sa fille France Bloch-Serazin, résistante, décapitée en Allemagne en 1943, et son gendre abattu par la Milice.

    Jean-Richard Bloch meurt en 1947 à l’âge de 62 ans. Un éloge funèbre est célébré devant le siège du journal Ce soir par son ami Louis Aragon.

    La Villa Bloch : Un nouveau lieu de résidence d’artistes pour encourager et défendre la liberté de création

    En mars 2017, la Ville de Poitiers lance un nouveau projet culturel : l’ancienne maison de Jean-Richard Bloch, la Villa Bloch, deviendra un lieu de résidences pour quatre artistes.

    Son objectif est de rendre un hommage vivant à la mémoire de Jean-Richard Bloch et à la liberté d’expression, qu’il a défendue toute sa vie. En écho à la générosité et à l’humanisme de Jean-Richard Bloch, qui a accueilli beaucoup d’artistes en exil à la Mérigote, un des espaces de résidence de la Villa Bloch est réservé à un auteur fuyant le régime répressif de son pays d’origine.

    La Ville de Poitiers est devenue membre du réseau international des villes-refuges ICORN (International Cities of Refuge Network), qui invitent, accueillent et accompagnent un auteur persécuté (écrivain, journaliste, caricaturiste…) pour une période de deux ans.