Recherche libre dans le site
Partager...
Accueil | Culture | Conservatoire | Toutes les actualités
  • Actualité | Théâtre | 29/05/2018

    Spectacles de fin d'étude des élèves comédiens

    Les détraqués - CRR
    Actualité | Théâtre | 29/05/2018

    Spectacles de fin d'étude des élèves comédiens

     

    Tous les spectacles sont au Plateau B du TAP et sont gratuits.

    Réservation conseillée auprès de l’accueil billetterie du TAP à partir du 5 juin.

    La réservation est gardée jusqu’à ¼ d’heure avant la représentation

     

    La Chatte sur un toit brulant

    Lundi 18 juin, 18h30

    Mercredi 20 juin, 18h30

    Des personnages qui donnent le tournis, rongés par la haine, la convoitise, le rejet, la mort… leurs passions et leurs désirs cachés les amènent à se déchirer. Tennessee Williams dépeint à la fois la personnalité propre de chacun d’eux mais aussi leur détresse commune et la complexité de leurs rapports. Une écriture directe, crue qui ne s’encombre pas de détours et qui fait le procès d’une société vivant dans le mensonge et les faux-semblants.

    Texte Tennessee Williams. Mise en scène Clémence Deschamp
    Assistance mise en scène et direction d’acteurs Clément-Amadou Sall

    Avec Clémence Hadfield, Cesare Moretti, Frédéric Pointis, Louise Guillaum, Maxime Huet-Monceyron

     

    Angleterre Angleterre

    Lundi 18 juin, 19h15

    Mercredi 20 juin, 19h15
    Angleterre Angleterre, c’est le récit qu’un passeur – philosophe à ses heures perdues, et entrepreneur à toute heure – fait de sa mission quotidienne, de ses relations privilégiées avec les forces de l’ordre ou avec quelques politiques, de l’espoir de ses clients, de leur obsession pour cette terre promise : l’Angleterre. Contre ce flot de rêveurs espérant atteindre les côtes anglaises, le passeur se retrouve contraint de faire le chemin inverse, de regagner le pays natal, la terre et la mère qu’il a quitté pour réaliser son ambition. Pouvoir, argent, désir : le flux de paroles quasiment ininterrompu nous fait traverser ces thèmes à la fois triviaux et universels, à travers les illusions (et désillusions) d’une quantité des personnages, de la Lolita à l’incontournable « meilleur ami », de la « petite famille d’immigrants » au policier esseulé, de la mère adorée au fils prodige, du show-man à l’enfant étonné toujours par le spectacle qu’offre le monde.

    Texte Tennessee Williams. Mise en scène Claudie Lacoffrette
    Assistance mise en scène et direction d’acteurs Aymeric Poitiers
    Avec Célestine Allain-Launay, Paul Audebert, Benjamin Bretaudeau, Clémence Deschamp, Louise Guillaume, Maxime Huet-Monceyron, Claudie Lacoffrette Manon Lavillenie, Aymeric Poitiers Clément-Amadou Sall
    Lumières et technique Cédric Edouard
    Photographie Manon Lavillenie, Clémence Deschamp

     

    Les Détraquées

    Lundi 18 juin, 20h

    Mardi 19 juin, 18h30
    Madame de Challens dirige une école privée de jeunes filles à Versailles. Chaque fin d’année, la directrice organise des festivités. Les réjouissantes ne seraient pas complètes sans la participation de Solange, la professeur de danse, sa maîtresse. Une enfant disparaît mystérieusement. Après enquête, on finit par la trouver pendue et violentée dans l’armoire de Madame Challens…
    Composée en 1921, la pièce s’était attiré les foudres de la censure.

    Texte Pierre Léon Palau et Joseph Babinski. Mise en scène Manon Lavillenie
    Assistance mise en scène Suzy Cotet et Salomé Rudnik

    Avec Juliette Furstoss, Camille Thoby, Pierrick Chilloux, Célestine Allain-Launay, Maxime Huet-Monceyron, Kévin Bruneau, Manon Lavillenie


    Straight

    Lundi 18 juin, 20h45

    Mardi 19 juin, 19h15
    30 novembre 2006, Pretoria.
    L’Afrique du Sud est le cinquième pays du monde à légaliser le mariage homosexuel. Précurseur de son continent, le pays illumine. 5 ans plus tard, Médecins Sans Frontières estime qu’une femme est violée toutes les 26 secondes. La violence est reine et ne tarde pas à faire émerger un nouveau phénomène: le viol correctif. Cette pratique, consistant à violer une lesbienne afin qu’elle devienne hétérosexuelle, se répand dans de nombreux quartiers. Notamment dans ceux de Salome, Sizakele, Madele, Noxolo, Savannah, Eudy et Kayla. 7 femmes qui vont toutes traverser cette épreuve de près ou de loin, dans l’ombre ou la lumière. Elles vont se débattre, chacune à leur manière, pour pouvoir vivre, fissurer les murs, danser sur la nuit.
    A travers une construction rythmique et une poésie lumineuse, Guillaume Poix signe une de ses plus belles pièces. Douceur, urgence et authenticité s’y mêle pour une écriture simple et sincère. Straight. Le corps d’histoires vécues, de chemins traversés, de fragments de vie.

    Texte Guillaume Poix. Mise en scène Clément-Amadou SALL
    Assistance mise en scène Clémence Hadfield

    Avec Fatima Hanader, Célestine Allain-Launay, Juliette Péré, Louise Guillaume, Anaïs Amy-Belin, Mylène Leroy, Amel Koubaiti

     

    Juste en face

    Mardi 19 juin, 20h

    Mercredi 20 juin, 20h
    Création collective (texte et mise en scène) du cycle professionnel théâtre du Conservatoire de Poitiers (Collectif, Les Merveilleux Comédiens de Poitiers) sous la direction despotique de Koffi Kwahulé.  Entre fragments de vie et bribes de chant, la pièce offre la radiographie jubilatoire des peurs du moment.

    Texte et mise en scène Koffi Kwahulé

    < Retour à la liste des actualités