Partager...
Actualité | Dplacement | 07/01/2022

Dplacements doux : Poitiers, le vlo sduit les artisans

artisans peintres  vlo - Nicolas Mahu
Actualité | Dplacement | 07/01/2022

Dplacements doux : Poitiers, le vlo sduit les artisans

Quel mode de transport adopter lorsque l’on est artisan ? Olivier, plombier et Emmanuel, peintre en bâtiment, ont choisi le vélo pour intervenir sur leurs chantiers. Découvrez les témoignages de ces artisans qui ne regrettent pas leur choix. 

Le vélo pour se déplacer sur les chantiers, une question d’habitude

Le caisson de son triporteur peut contenir 120 kg de pots de peinture, bâches et autres pinceaux. Peinture et revêtements, du sol au plafond, sont les crédos d’Emmanuel Boyer. Cet ancien coureur cycliste amateur est plutôt fier de son choix, il y a 2 ans, de s’équiper d’un vélo pour aller travailler. Il réserve son camion aux déplacements hors de Poitiers ou quand l’échafaudage est indispensable.

« Pas de frais de carburant ni de stationnement et pas de contravention, sourit Emmanuel Boyer, je peux surtout me garer au plus près de chez mes clients. » L’artisan peut parcourir jusqu’à 40 km avec son triporteur. 120 km pour son apprentie, Léa Javelaud, en 2e année de CAP, équipée d’un vélo électrique bien sûr ! « Au début c’est étrange mais finalement très agréable. On arrive bien réveillée le matin sur les chantiers », confirme-t-elle.

Emmanuel Boyer a d’ailleurs bien l’intention de faire grandir sa flotte de vélo au rythme de l’effectif de son entreprise, qui compte 3 salariés aujourd’hui. Des embauches sont envisagées en 2022.

Un peu d’organisation et beaucoup de réactivité

Pour Olivier Rippert, plombier, difficile aussi de trouver des inconvénients à son mode de transport. « Dans mon  métier, il faut parfois être réactif sur des dépannages urgents. Avec le vélo, je peux rapidement arriver chez mes clients », explique-t-il. A 53 ans, après une carrière dans le commerce notamment, il a opéré un tournant, il y a 5 ans, en choisissant l’artisanat.

« J’avais vu des artisans à vélo, à Paris ou Nantes. Je me suis dit pourquoi pas ? J’ai un local de stockage et, pour les chantiers, tout est une question d’organisation et d’anticipation », complète l’artisan-plombier. Un chauffe-eau à transporter ? Olivier Rippert a sa remorque. Une chaudière à installer ? L’artisan la fait livrer directement chez le client. Des clients qui ne savent pas toujours que leur peintre ou leur plombier va arriver en vélo. « Mais certains le savent et depuis m’appellent pour soutenir la démarche », remarque Olivier Rippert.

Vous êtes artisan ou commerçant et souhaitez tester ce moyen de déplacement ?

Depuis le 5 janvier 2022, le service Cap sur le Vélo propose à la location 3 vélos cargo triporteurs destinés aux commerçants ou artisans. Alors n’hésitez pas à en réserver un pour l’essayer dans le cadre de votre activité ! Retrouvez toutes les précisions sur les conditions de location de ces vélos.