Recherche libre dans le site
Partager...
Actualité | Vie de la cité | 14/04/2020

Le CCAS au plus près des personnes âgées et isolées

Le CCAS au plus près des personnes âgées et isolées -
Actualité | Vie de la cité | 14/04/2020

Le CCAS au plus près des personnes âgées et isolées

Un numéro d’information à destination des personnes âgées et fragiles, et des appels réguliers à ces personnes. Pendant la période de confinement, le Centre communal d’action sociale (CCAS) a mis en place un dispositif spécial. Objectif : maintenir les liens et repérer les difficultés.

Information et orientation

Le Centre communal d’action sociale (CCAS) de Poitiers a mis en place un numéro d’information à destination des personnes âgées, fragiles ou isolées : 05 49 30 81 12

Tous les jours, du lundi au samedi, de 8h30 à 17h30, six agents du CCAS pour répondent aux questions. Ils informent, rassurent et orientent, si besoin, vers des associations ou structures partenaires. Difficultés pour faire ses courses ou pour obtenir des attestations de déplacements, dons de masques… : les problèmes et sollicitations sont très variés.

« Il s’agit d’un numéro d’information et de conseils et non d’un numéro d’urgence : nous ne répondons pas à des questions d’ordre médical », souligne Hélène Dupla, chargée de projet au CCAS.

Des appels réguliers chez les plus fragiles

Toutes les personnes âgées ou en situation de handicap inscrites auprès de ce numéro sont suivies. A ce jour, quelque 300 personnes sont appelées régulièrement par un professionnel du CCAS. Un système de prévention et d’alerte, à l’image du « registre canicule » mis en place pendant la période estivale. « Nous appelons les personnes qui en font la demande. L’objectif est de maintenir le lien social, d’échanger, de rassurer et de vérifier que tout va bien », explique Christophe Deschamps, chargé de formation au CCAS, qui s’est porté volontaire pour intégrer cette cellule.

« Il y a beaucoup d’inquiétudes chez la plupart des personnes âgées, dont l’isolement est renforcé par le confinement. Certaines ne peuvent plus voir leurs familles, recevoir leurs amis et c’est un handicap pour elles. D’autres sont dans une très grande solitude et nous sommes leur seul lien. Nous nous efforçons d’instaurer un climat de confiance pour leur permettre de parler, de se changer les idées. Notre appel permet aussi de repérer d’éventuels besoins, sur les courses par exemple », raconte le professionnel. « Et quand on constate qu’une personne est très affaiblie et potentiellement en danger, nous le signalons immédiatement à la Plate-forme territoriale d’appui qui réunit toutes les structures ressources et met en place un suivi spécifique si besoin. »

Car l’objectif est, bien sûr, de repérer des situations problématiques. En cas de non réponse d’une personne inscrite sur le registre, les familles ou personnes référentes sont immédiatement contactées. « Et si, malgré cela, nous n’arrivons pas à joindre la personne, la police municipale peut être envoyée à son domicile », précise Hélène Dupla.

A savoir

Personnes âgées ou en situation de handicap, si vous souhaitez vous inscrire (ou inscrire quelqu’un de votre entourage) sur ce registre et être appelé régulièrement pour vérifier que tout va bien : signalez-vous au 05 49 30 81 12.