Recherche libre dans le site
Partager...
Actualité | Santé | 22/04/2020

Coronavirus : Schneider Electric mobilisé pour la fabrication de respirateurs artificiels

Fabrication de respirateurs artificiels - Schneider Electric
Actualité | Santé | 22/04/2020

Coronavirus : Schneider Electric mobilisé pour la fabrication de respirateurs artificiels

Pour répondre à l’urgence sanitaire, le groupe participe, à la demande de l’Etat,  à la fabrication de 10 000 respirateurs artificiels. Le site de Chasseneuil-du-Poitou est fortement mobilisé.

Assemblage des « circuits patients »

Quelques 3600 circuits patients sont assemblés, chaque jour, sur le site poitevin de Schneider Electric. Quinze salariés, répartis en 3 équipes, assurent, en continu, cette nouvelle production démarrée le 17 avril dernier. Les « circuits patients » ? Une partie essentielle du respirateur, un ensemble de tubulures et de valves reliant la machine au masque du patient intubé. Un domaine très éloigné du secteur d’activité traditionnel de l’usine de Chasseneuil-du-Poitou, site d’assemblage de produits électriques ou électromagnétiques à destination de l’industrie. 

« En 15 jours, nous avons réussi à mobiliser nos équipes, qui se sont montrées très enthousiastes, et à les former sur un type d’assemblage nouveau, nécessitant des contrôles très spécifiques », explique Johan Exertier, directeur du site Schneider Electric de Chasseneuil-du-Poitou. 

Savoir-faire spécifique

Une réorganisation importante a été mis en œuvre sur place : installation de quatre stations de travail dans un espace spécialement libéré, mise en place de nouveaux flux logistiques… dans le respect le plus stricte des exigences sanitaires actuelles. Objectif : fournir 76 000 circuits patients en un mois. 

« Le site de Chasseneuil a notamment été choisi pour son savoir-faire métier et ses compétences en assemblage manuel mais aussi pour sa capacité d’adaptation – en surface, en outil, en ressource - face à ce besoin urgent. Notre proximité avec la région parisienne et le fait que le territoire soit moins touché par l’épidémie a aussi joué », détaille Johan Exertier.

Une demande de l’Etat

Si le site poitevin de Schneider Electric est mobilisé, c’est que le groupe industriel, avec PSA et Valéo, s’est engagé à aider Air Liquide, fabricant français de respirateurs, à produire 10 000 respirateurs artificiels d’ici la mi-mai. C’est une demande de l’Etat pour répondre à l’urgence sanitaire et permettre à cette société, basée à Antony en région parisienne, d’augmenter rapidement sa production. 

Réorganisation des lignes de production, logistique, approvisionnement, réalisation de stations de travail… Schneider Electric a apporté ses compétences. Plus de 200 salariés du groupe se sont également portés volontaires pour intégrer temporairement le site de production d’Air Liquide.