Recherche libre dans le site
Partager...
Actualité | Vie de la cité | 29/04/2020

Covid-19 : les maisons de quartier mobilisées

La M3Q mobilisée - Yann Gachet - Ville de Poitiers
Actualité | Vie de la cité | 29/04/2020

Covid-19 : les maisons de quartier mobilisées

Pendant cette période de crise sanitaire, les Maisons de quartier ont adapté leurs modes d’action pour rester au plus près des habitants, garder le lien et épauler ceux qui en ont besoin. Un accompagnement plus que jamais nécessaire. Exemple avec la M3Q.

Soutien téléphonique… 

Elles ont toutes dû fermer leurs portes dès les premiers jours de confinement. Et toutes réinventer d’autres moyens de garder le lien avec les familles et habitants qu’elles accompagnent au quotidien. La M3Q, comme l’ensemble des maisons de quartier de la ville, a très rapidement mis en place un système de « phoning ». « Nous appelons régulièrement par téléphone les personnes âgées et fragiles que nous connaissons mais aussi les familles que nous suivons et pour lesquelles le confinement peut exacerber des difficultés. L’objectif est de s’assurer que tout va bien, les orienter si besoin vers des structures d’aide ou simplement discuter », explique Alexandre Motard, le directeur de la M3Q.

… et maraudes sur le terrain 

Pour aller plus loin, maintenir des liens de proximité avec tous les habitants dans cette période particulière, épauler ceux qui en ont besoin, des maraudes sur le terrain sont organisées. « Trois fois par semaine, pendant deux heures, deux animateurs sillonnent le quartier. Avec deux intentions : d’abord un échange pédagogique autour du confinement, des gestes interdits et de ce que l’on a le droit de faire avec une attestation de déplacement… mais il s’agit aussi de repérer des situations problématiques. Nous échangeons avec les habitants dans la rue, aux fenêtres… et diffusons de l’information sur l’aide alimentaire, sur les numéros d’urgence et d’écoute à contacter pour du soutien psychologique, en cas de violences conjugales… »

Assurer la continuité pédagogique

L’école à la maison : c’est une difficulté pour nombre de famille dans cette période particulière. Pour pallier la fracture numérique et le manque d’équipements, les animateurs de la M3Q sont en lien avec l’équipe pédagogique de l’école Paul-Bert. Chaque lundi, après les avoir récupérés auprès des enseignants, ils assurent la distribution des leçons et devoirs auprès d’une trentaine d’enfants du quartier. « Le lien est également maintenu avec les élèves accueillis habituellement dans le cadre du Contrat local d’accompagnement à la scolarité (CLAS) », signale Alexandre Motard.

La crèche Trois soleils s’efforce également de garder contact avec les enfants et leurs familles. Exemple ? Parents et professionnelles ont pu échanger dans le cadre d’une visioconférence. Et les professionnelles diffusent très régulièrement des vidéos où elles content des histoires à destination des petits.