Recherche libre dans le site
Partager...

Dernière ligne droite pour le chantier de la Cité judiciaire

Dossier | Urbanisme | 17/04/2018
 - Jordan Bonneau
Dossier | Urbanisme | 17/04/2018

Dernière ligne droite pour le chantier de la Cité judiciaire

Sur le chantier de la future Cité judiciaire dans l’ancien lycée des Feuillants les aménagements intérieurs et paysagers emboîtent le pas aux travaux de gros-œuvre. Objectif : finir les travaux à l’automne pour permettre l’emménagement des juridictions et une mise en service début 2019.

8 700 m² de façades ravalées

Côté boulevard de Lattre-de-Tassigny, l’imposante façade de l’ancien lycée des Feuillants est désormais comme neuve. L’ensemble des maçonneries et des couvertures ont bénéficié d’une restauration dans les règles de l’art. Le calendrier initial du chantier est respecté. En ce premier trimestre 2018, les opérations de gros-œuvre sont quasi bouclées.

Une extension de 2 550 m² articulée au bâtiment historique

L’extension ultra-moderne de 2 550 m², adossée côté centre-ville au bâtiment historique, est sortie de terre. Bientôt, tous les espaces publics de la cité judiciaire seront accessibles sur le même plateau, au niveau du perron du bâtiment principal, dont l’extension forme le prolongement de plain-pied. Le nouvel édifice va abriter les 8 grandes salles d’audience dont la salle des pas perdus. 13 salles de cabinet, de dimensions plus restreintes pour les audiences de conciliation notamment, seront réparties dans l’ancien lycée.

Des km de gaines

A l’intérieur des bâtiments, des équipes d’ouvriers s’activent à poser les cloisons, d’autres s’attèlent à passer les gaines électriques. Elles sont suivies de près par les peintres qui entrent en scène. Le passage de la technique dans l’ensemble des espaces et leur habillage constituent deux volets conséquents du chantier.

Un jardin de 4 000 m²

Une autre étape importante pour le chantier de la Cité judiciaire commencera avec le retrait les engins qui transitent actuellement sur la terrasse inférieure. Il s’agit de l’aménagement des espaces paysagers. 104 arbres seront plantés sur le site. Le choix des essences se fait en concertation avec la Ville de Poitiers, à qui le jardin de 4000 m² donnant sur le boulevard de Lattre-de-Tassign sera rétrocédé une fois le chantier achevé.

Meubler et préparer un déménagement géant

Le ministère de la Justice a confié la production du mobilier des bureaux de la future Cité judiciaire à la Régie industrielle des établissements pénitentiaires. Ce sont des personnes détenues qui réalisent les tables, les bureaux. Le travail au sein des ateliers des établissements pénitentiaires contribue à leur réinsertion. Les juridictions préparent actuellement activement le déménagement dans les nouveaux locaux.