Recherche libre dans le site
Partager...

C2E 2018 : vers la constitution d'un Réseau Régional de la Recherche sur le Numérique Educatif

Dossier | Numérique | 12/10/2018
C2E 2017 : vers la constitution d'un Réseau Régional de la Recherche sur le Numérique Educatif - MC LIEU
Dossier | Numérique | 12/10/2018

C2E 2018 : vers la constitution d'un Réseau Régional de la Recherche sur le Numérique Educatif

La journée de clôture du Campus E-Education, C2E, colloque national traitant du numérique dans l’éducation qui s’est tenu à Poitiers du 10 au 12 octobre 2018, a été l’occasion d’une annonce forte de la Région Nouvelle Aquitaine : la création Réseau de Recherche Régional sur le Numérique Educatif. Grand Poitiers compte un écosystème riche dans ce domaine. Cette clôture a aussi été l’occasion de désigner le « Projet coup de cœur du public » et de récompenser tous les lauréats du Créathon 2018.

Répondre au défi de l’éducation grâce au numérique

Le moment et l’endroit n’ont pas été choisi au hasard par la Région Nouvelle Aquitaine pour annoncer, lors de la clôture du C2E, la création d’un Réseau Régional de Recherche sur le Numérique Educatif dont l’ambition est de structurer en réseau des forces de recherche et d’enseignement supérieur pour répondre au défi de l’éducation notamment grâce au numérique.
 
Gérard Blanchard, vice-président Enseignement et recherche de la Région Nouvelle Aquitaine, en présence d’Alain Claeys, président de Grand Poitiers, d’Yves Jean, président de l’Université de Poitiers et de Armel de la Bourdonnaye, recteur de l’académie de Poitiers, a souhaité, pour marquer l’importance de cette mesure, la présenter au sein de cet évènement national, le C2E, qui depuis 20 ans traite de ces questions mais aussi dans un territoire, Grand Poitiers, qualifié par Jean-Michel Blanquer, ministre de l’Education de « Capitale de l’Education », et qui compte sur des structures importantes au niveau national en lien avec le Numérique Educatif (Cned, Canopé, ESENESR, laboratoires de l’Université, des startups…).

Grand Poitiers, terre du Numérique Educatif

Des atouts qu’Alain Claeys n’a pas manqué de rappeler pour souligner le rôle que Grand Poitiers, avec sa Technopole, souhaite jouer dans ce réseau : « Le développement du numérique, notamment éducatif, est une priorité́ de Grand Poitiers qui constitue un axe fort du schéma local de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation (SLESRI). Schéma que nous avons mené en parallèle et en collaboration avec le schéma régional. Nous avons sur notre territoire des spécificités et des richesses dans ce domaine et une structuration d’acteurs dans la Technopole de Grand Poitiers pour lesquelles des synergies peuvent être tissues au sein de la Nouvelle Aquitaine dans le domaine académique mais aussi économique. »

C’est d’ailleurs tout l’intérêt de ce réseau, comme l’a expliqué Gérard Blanchard : « L’objectif de la constitution de ce réseau s’inscrit dans notre volonté d’identifier les potentialités de la région dans diverses thématiques, une dizaine maximum, avec un leadership national voire international, et de leur donner les moyens de structurer un réseau d’acteurs et de les accompagner dans leur développement pour leur permettre d’être compétitif en France comme à l’étranger par notamment la réponse à des appels à projet nationaux ou européens. »  

Cette initiative autour de l’Edutainement s’appuiera bien évidemment sur l’Université de Poitiers, acteur à la fois historique et très reconnu de la recherche dans le domaine de la e-éducation, qui se place au cœur de ce dispositif en mobilisant ses unités de recherche et en particulier les laboratoires Techné, CerCA, XLIM et LIAS.

Un groupe d’ados poitevins désigné « Projet Coup de Cœur »

Outre cette annonce importante, la clôture a aussi été l’occasion de désigner « Le projet Coup de Cœur du public » parmi les cinq équipes Francophones lauréates du Créathon.
Pour rappel en mai 2018, ces 5 équipes de Poitiers, de Belgique, du Vanuatu, du Bénin, et du Cameroun avaient participé au Créathon, manifestation en amorce du C2E, dont la finalité était d’imaginer, dans un temps limité, un outil numérique innovant au service de la pédagogie sur le thème de la Francophonie (400 équipes participantes dans 35 pays Francophones). Durant le C2E, elles ont été invitées à suivre un programme d’accélération de projet.
Pour convaincre le public, chacune a eu 3 minutes de présentation. Au final, c’est le groupe Créados de Poitiers qui a été désigné projet coup de cœur avec une application sur la découverte des autres cultures francophones.