Recherche libre dans le site
Partager...

Tintam'art : une crèche à vocation d'insertion professionnelle à Poitiers

Dossier | Petite enfance | 18/01/2019
La crèche Tintam'art  - Yann Gachet
Dossier | Petite enfance | 18/01/2019

Tintam'art : une crèche à vocation d'insertion professionnelle à Poitiers

La crèche Tintam'art à Poitiers accueille des enfants dont les parents sont engagés dans une démarche d'insertion professionnelle. Une première dans le département.

Favoriser l’insertion professionnelle des parents sans emploi

Aux Couronneries, rue de Bourgogne, Tintam’art est une nouvelle crèche AVIP (A Vocation d’Insertion Professionnelle), permettant aux parents sans emploi, notamment aux familles monoparentales, de disposer de temps pour reprendre pied, se former, chercher un emploi.
14 places sont réservées aux familles engagées dans une démarche de réinsertion professionnelle et 21 le seront d’ici septembre 2019.

Un accompagnement global

Le partenariat engagé avec Pôle Emploi et la Mission locale est inédit dans la Vienne. Les parents bénéficient d’un accompagnement global par les équipes de Pôle emploi ou de la Mission locale d’insertion. « Leur enfant est accueilli à Tintam’art pour une période de 3 mois renouvelable 3 fois. Si le parent retrouve un emploi, c’est alors le système classique d’accueil qui s’applique comme récemment avec une maman qui a retrouvé un emploi », explique Michèle Mignerot, du CCAS.
Si au bout d’un an, le (ou les) parent(s) n’a pas concrétisé son projet professionnel, l’enfant est alors  accueilli de manière occasionnel, 3 jours par semaine. Les tarifs sont calculés en fonction des revenus des familles.
Les locaux ont bénéficié d’un petit rajeunissement tandis qu’un projet de refonte et de réhabilitation plus conséquent fait actuellement l’objet d’une réflexion.

Laboratoire d’éveil culturel

Tintam’art affiche une autre signature singulière : l’accent mis sur la dimension artistique de l’accueil avec des ateliers, des activités et des interventions d’artistes à hauteur de bébés. Le projet mobilise de nombreux partenaires qui, par le biais du jeu et d’une approche ludique, éveillent les tout-petits à l’art.

Par exemple, un binôme de danseuses-musiciennes donne à voir et à entendre des gestes et des sons simples, en interaction avec les bébés. La classe orchestre de l’école Andersen viendra à deux reprises donner un petit concert. Des ciné-goûters sont envisagés avec les parents.

Pour en savoir plus

Sur la crèche Tintam’art
Sur les crèches de Poitiers