Recherche libre dans le site
Partager...

Parcours d'éducation artistique et culturelle : arts et culture dans les écoles de Poitiers

Dossier | Culture | 19/12/2019
Parcours d'éducation artistique et culturelle : arts et culture dans les écoles de Poitiers - Claire Marquis
Dossier | Culture | 19/12/2019

Parcours d'éducation artistique et culturelle : arts et culture dans les écoles de Poitiers

Les Parcours d’éducation artistique et culturelle (PEAC) font entrer les compagnies et structures culturelles dans les écoles. 17 projets sont soutenus dans 19 écoles de Poitiers.

1 000 élèves concernés

« Danse avec tes émotions », « cartographie sensible », « corps et espaces », « histoire du pianiste qui avait perdu sa main droite ». Les titres de quelques-uns des Parcours d’éducation artistique et culturelle (PEAC) évoquent la diversité des 17 projets labellisés pour cette année scolaire. 19 écoles maternelles et élémentaires mais aussi 4 collèges de Poitiers en bénéficient, soit 40 classes et quelque 1 000 élèves.
Au coeur des projets : la pratique artistique dans la classe et à l’extérieur. « L’élève n’est pas simplement spectateur mais bel et bien acteur. L’appel à projet impose un minimum de 16 heures d’intervention de la compagnie ou de la structure culturelle dont, au moins 12 heures de pratique », explique Vincent Launay, du pôle développement culturel de la Ville.

Éveiller la curiosité

Musique, arts visuels, patrimoine, théâtre, danse, cinéma : les PEAC invitent par ailleurs à l’interdisciplinarité entre les structures et compagnies culturelles, partenaires pour l’occasion. C’est ainsi que le Musée Sainte-Croix et une compagnie artistique se retrouvent autour de l’art et la langue des signes.
La danse réunit l’École supérieure de l’image (EESI), la compagnie Le Théâtre dans la forêt et Les ateliers du Panorama. L’Orchestre des Champs-Élysées, le TAP, le Musée Sainte-Croix et la compagnie Sur le feu sont partenaires autour d’un projet qui touche la musique, les arts visuels et le théâtre.
Au centre : des élèves de plusieurs écoles. « Les PEAC provoquent aussi la rencontre entre un artiste, les enseignants et leurs élèves. Et donc là aussi le partage d’expériences. Nous veillons à la répartition des projets sur le territoire », assure Sandra Bidet-Emeriau, de la direction éducation et égalité des chances.
Parfois, les élèves assistent à la création d’un nouveau spectacle que les compagnies peuvent tester devant eux. « L’artiste devient accessible, désacralisé. C’est un éveil à la curiosité qui peut susciter des vocations », estime Sandra Beucher, de la direction Culture et patrimoine de Grand Poitiers. « Restitution publique ou non, il doit toujours rester quelque chose. »