Accueil | Culture | Un nol Poitiers | Un march de crateurs au Palais | Fabienne Froidevaux, LES PETITS PAPIERS
  • Fabienne FROIDEVAUX - Cratrice de bijoux et d'objets de dcoration / LES P'TITS PAPIERS

    Fabienne FROIDEVAUX - Jonathan ABT

    Fabienne FROIDEVAUX - Cratrice de bijoux et d'objets de dcoration / LES P'TITS PAPIERS

    Poitiers.fr : Qui êtes-vous ? Quel est votre parcours ?

    Je suis Fabienne, ça fait 9 ans que je crée des bijoux en papier.

    C’est une pure coïncidence que j’en sois arrivée à faire ça, car initialement, j’ai une formation de commerciale. A l’époque, mon travail ne me plaisait pas et un jour, quelqu'un m'a offert un collier en provenance d’Afrique, fabriqué à partir de perles de papier. J'ai commencé à créer ce type de perles, ai décidé de quitter mon travail, après quoi je me suis mise à faire des marchés. Aujourd’hui, je suis basée à Chauvigny, j’ai un atelier et une boutique.

    Poitiers.fr : Quelle est votre activité ?

    Je crée des bijoux à partir de papier recyclé. Il y a des boucles d'oreilles, des colliers, des bagues, des petites broches, mais aussi des mobiles, des marque-pages et des guirlandes lumineuses.

    Pour créer chaque perle, j’enroule du vieux papier autour d’un axe pour lui donner sa forme avant de le vernir. C’est le papier utilisé qui vient déterminer les motifs sur le bijou. En général, j’utilise donc plutôt des papiers colorés que l’on trouve dans les magazines de presse féminine, que me ramènent les clientes. Les pubs pour les parfums donnent notamment de belles couleurs ! Je joue avec ça pour donner des styles différents à mes perles. J’achète aussi du papier japonais pour la décoration, mais globalement ce sont les chutes de papier que je travaille le plus.

    Concernant les formes, elles sont variées : cela va de grosses perles, dont on me dit souvent qu’elles font penser des moulins à prières chez les bouddhistes, à des origamis et des perles au style japonais, en passant par des choses plus traditionnelles, des colliers avec de grosses perles classiques. Mes créations fluctuent en fonction de mon humeur du jour !

    Poitiers.fr : Pourquoi avoir voulu vous installer au Palais ?

    Mon atelier est à Chauvigny, la cité médiévale. Autant vous dire que j’aime bien la vieille pierre ! C’est pourquoi lorsque j’ai su que le marché des créateurs était organisé dans un cadre pareil, ça m’a beaucoup plu.

    De plus, je fais souvent des marchés à Noël, et le fait que celui-ci permette de partager son stand avec d’autres créateurs était une bonne solution pour moi. Ayant également des engagements avec des boutiques associatives de créateurs, il ne m’était pas possible d’être présente tout le temps sur le stand.

     

    Pour plus d'infos :