Recherche libre dans le site
Partager...
Actualité | Information pratique | 29/04/2021

Prendre soin de son animal de compagnie

Romy -
Actualité | Information pratique | 29/04/2021

Prendre soin de son animal de compagnie

En adoptant un animal, le propriétaire va devoir veiller au bien-être de son compagnon à quatre pattes comme au respect du voisinage. Quelques rappels et conseils. 


Identification


Qu’il s’agisse d’un chien ou d’un chat, en France il est obligatoire de faire identifier son animal, par tatouage ou par la pose d’une puce électronique. On pourra ainsi le retrouver s’il s’est égaré.

Vaccination et stérilisation


Elles ne sont pas obligatoires, mais fortement recommandées. La stérilisation procure une meilleure espérance de vie. Notamment aux femelles, en leur évitant de fréquentes maladies spécifiques.

Dans le cas des chats et chattes, elle permet aussi de limiter la surpopulation des animaux errants. Ceux-ci sont source de nuisances en ville : bagarres nocturnes, déjections, mais aussi « transmission de maladies contagieuses, par morsure au cours de l’accouplement », renseigne Eric Meyer, vétérinaire à Poitiers. 

Campagne d’identification et vaccination en mai


Pour que le coût des interventions ne soit pas un frein, l’association Vétérinaire pour tous (VPT) prodigue des soins à moindres coûts aux animaux dont les maîtres ont de faibles revenus.

Depuis 1997, deux campagnes d’un mois sont organisées dans l’année : la prochaine concerne le tatouage et la vaccination des chiens. Elle durera tout le mois de mai 2021.

En octobre 2021, une autre campagne concernera le tatouage et la stérilisation des chats.

Bénéficier de la campagne


Chaque acte (identification et vaccination) est facturé 15 €, à raison d’un animal au plus par foyer. Pour bénéficier de cette facilité, se rendre chez le vétérinaire le plus proche de son domicile, avec un justificatif attestant les faibles revenus. 

« Le reste de l’année, on s’occupe aussi des animaux malades dont les maîtres sont en difficulté financière », poursuit Eric Meyer. Le propriétaire de l’animal, l’association et le vétérinaire sur ses frais, assument alors chacun un tiers du montant de l’acte.

Adopter un animal


A Poitiers, des associations agissent pour le secours et la protection des animaux errants. Le SPA recueille chats, chiens, rongeurs et furets. L’Ecole du chat libre, Les chats de la rue et Chat qu’un son toit recueillent les chats.

Les chats sont alors stérilisés par Vétérinaires pour tous et remis en liberté à proximité de lieux de nourrissage entretenus. Ces associations (SPA, Ecole du chat libre, Les chats de la rue et Chat qu’un son toit) possèdent le statut de refuge, ce qui leur permet de proposer à l’adoption des animaux en quête d’attentions.  

 

Trois questions à Pierre Rigolet, conseiller municipal délégué à la bientraitance animale. 


Quelles questions se poser avant d’adopter un animal ?


Au même titre que nous, un animal est un être vivant, avec des besoins qu’il faut être en mesure de satisfaire. Par exemple, un chien a besoin de prendre l’air, courir, socialiser. Un chat a besoin de stabilité et de calme. Il faut prévoir de donner du temps, et aussi de l’argent pour l’alimentation et les soins. Avant tout, il faut éviter de ne considérer que la mignonnerie de l’animal, sans prendre conscience de la responsabilité qui échoie, pour de nombreuses années. 

Comment éduquer son animal ? 


L’éducation comportementale est essentielle car elle concerne la vie en société. On peut éviter des aboiements intempestifs, de l’agressivité, en créant un bon climat relationnel avec l’animal qui va l’aider à se socialiser. Le sujet des déjections touche aussi à l’écologie : il est important de les jeter dans la poubelle, car beaucoup d’eaux pluviales sont dirigées directement dans la rivière. Poitiers compte une centaine de recharges Toutounet et 30 points de retraits de sachets. 


Allez-vous accompagner les maîtres ?


Oui, nous avons le projet d’éditer un « Guide de l’animal en ville ». Et nous voulons débuter dès cette année un cycle de conférences et ateliers gratuits, avec les conseils d’un éthologue canin. Les personnes intéressées peuvent appeler la direction Hygiène publique au 05 49 52 36 15. 

Sur le sujet de l’éducation de l’animal, de nombreux ouvrages existent, dont ceux-ci qui sont intéressants : Comportement et bien être du chien (Thierry Bedossa et Sarah Jeannin, 2020 éd. Educagri) et  Le comportement du chat de A à Z, (Dr Valérie Dramard, 2012, Ed. Ulmer), avec de jolis dessins au crayon de papier.