Partager...
Actualité | Environnement | 01/12/2021

Un verger au cœur du quartier de Poitiers Sud

Verger - Yann Gachet
Actualité | Environnement | 01/12/2021

Un verger au cœur du quartier de Poitiers Sud

Le Comité de quartier de Poitiers Sud a inauguré son premier verger participatif le 30 novembre 2021.

En ce dernier jour de novembre, la rue du petit ruisseau est étrangement animée. Sur une parcelle d’environ 300 m² coincée entre deux maisons, une vingtaine de personnes assistent en direct à la naissance du premier verger participatif de Bellejouanne à Poitiers.

« C’est un projet porté par le Comité de quartier de Poitiers Sud », explique sa présidente Sylvie Bachelier qui a mobilisé tous ses adhérents, les riverains, les associations et même les écoles.

A l'initiative d'un nouvel habitant

L’idée a d’abord germé dans la tête de Simon Bouet en 2019 lorsque, nouvel arrivant dans le quartier, il a constaté un déficit de végétalisation. « Je n’ai jamais planté un verger de ma vie, mais je trouvais que ça manquait dans notre environnement. Je trouve ça chouette d’en voir plus au quotidien, d’apprendre à les planter. Les arbres, c’est la vie, le partage », raconte-t-il. 

L’idée est alors soumise au Comité de quartier qui demande à la mairie des terrains disponibles pour concrétiser le projet. « Ce terrain nous appartient. Nous avons donc proposé aux habitants d’exploiter cette petite parcelle dans un premier temps. Et nous étudions la possibilité d’en mettre une autre à disposition l’an prochain vers le lycée du Bois d’Amour », explique Pierre Nenez, adjoint chargé de la Biodiversité, de la végétalisation de la ville et de l’éducation à la nature, qui regarde avec admiration tous les habitants creuser de concert des trous et planter des tuteurs dans une ambiance bon enfant.

8 arbres fournis par la Ville de Poitiers

Pommier, cerisier, prunier, pêcher… les trous sont rapidement investis par leurs hôtes. La Ville de Poitiers a fourni la plupart des arbres, 8 sur un total de 9, le petit dernier ayant été offert gracieusement par une habitante du quartier âgée de 94 ans. « C’est l’arbre de Simone, un poirier conférence ! », se réjouit Sylvie Bachelier.