Accueil | Cadre de vie | Environnement | Rapport de dveloppement durable pour l'anne 2021
  • Rapport de dveloppement durable pour l'anne 2021

    Rapport de dveloppement durable pour l'anne 2021

    Après une année 2020 bouleversée par le COVID, l’année 2021 a vu la crise épidémique durablement s’ancrer dans notre quotidien. Nous avons dû apprendre à « vivre avec », dans une adaptation permanente de nos missions quotidiennes. Malgré l’arrivée des vaccins, qui sont une source d’amélioration et d’espoir pour notre santé collective, l’épidémie reste extrêmement présente, contraignante pour notre vie actuelle.

    Cette crise sanitaire s’est peu à peu transformée en crise sociale, en crise économique, et elle interroge durablement nos systèmes dans leur ensemble, nos choix de société et nos modes de vie. Elle démontre surtout la vulnérabilité de nos systèmes face à des crises aujourd’hui sanitaires, qui seront demain climatiques et environnementales.

    Dans le premier volet de son dernier rapport paru le 9 août dernier, le Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (GIEC) explique que le dérèglement climatique est généralisé, rapide et s'intensifie. Le contexte d’événements climatiques extrêmes partout dans le monde rappelle que le basculement vers des situations inédites est déjà en cours, et souligne une nouvelle fois le besoin de décarbonation radicale et urgente de nos sociétés, de nos modes de production et nos modes de vie.

    La Ville de Poitiers, engagée et résistante face au changement climatique, a la conviction que le développement durable doit être intégré de manière pérenne aux décisions et aux politiques publiques, y compris dans des situations de crise très contraintes. C’est ainsi que nous trouverons une solution à la crise sociale et sanitaire qui nous affecte tous, grâce à plus de solidarité.

    Ce rapport, non exhaustif, donne un aperçu des principales actions entreprises par la Ville pour apporter sa pierre à ce grand édifice.


    La Maire de Poitiers
    Léonore MONCOND’HUY