Recherche libre dans le site
Accueil | Culture | Le Miroir | Expositions | 2020 | Exposition Mc Carthy
  • Monsieur McCarthy, que prenez-vous dans votre thé ?

    Colonial Tea Cup, 1983/94 fibre de verre enduite et peinte sur structure métallique, moteur, 210 x 365 cm. Collection FRAC Poitou-Charentes - Richard Porteau

    Diaporama

    • Colonial Tea Cup, 1983/94 fibre de verre enduite et peinte sur structure métallique, moteur, 210 x 365 cm. Collection FRAC Poitou-CharentesColonial Tea Cup, 1983/94 fibre de verre enduite et peinte sur structure métallique, moteur, 210 x 365 cm. Collection FRAC Poitou-Charentes
    • Spaghetti manSpaghetti man

    Téléchargement(s)...

    Monsieur McCarthy, que prenez-vous dans votre thé ?

    Pour la quatrième fois, le Miroir s’associe au TAP et à l’Université de Poitiers pour apporter un contrepoint dans le champ de l’art au thème retenu pour cette édition : scandale et censure. Ainsi le Miroir présente cette année l'exposition "Monsieur McCarthy, que prenez-vous dans votre thé ? ",  constituée d’œuvres de l’artiste américain Paul McCarthy issues de collections publiques.

    Si depuis le XIXème siècle, le scandale s’est invité dans l’histoire de l’art (Géricault, Courbet, Manet, Picasso, Duchamp, plus récemment Buren ou Jeff Koons…), on peut légitimement s’interroger sur ce qui fait qu’une œuvre ou un artiste sont scandaleux. L’artiste américain Paul McCarthy incarne sans aucun doute aujourd’hui la figure d’un artiste scandaleux, comme en témoigne le récent épisode d’une de ses sculptures vandalisée à Paris. Est-ce parce que son œuvre polymorphe nous saisit sans ménagement au plus profond de nous-mêmes ? Est-ce la critique acerbe et sans concession des symboles du capitalisme, de la marchandisation et du consumérisme abrutissant, mais néanmoins omniprésent, qu’il produit sans relâchement qui nous déstabilise tout en nous rendant plus conscient ? Doit-on parler d’un art scandaleux ou d’un art dérangeant ? Une sélection d’œuvres de cet artiste majeur de l’art contemporain, aujourd’hui âgé de 75 ans, proposera de mener cette réflexion.

    Cette exposition sera également l’occasion pour les Poitevins de découvrir ou de revoir une de ses œuvres magistrales, propriété du Fonds Régional d’art contemporain Poitou-Charentes, un chef-d’œuvre qui n’a plus été montré à Poitiers depuis 1994 : « Colonial Tea Cup ».

    D’autres œuvres issues des collections des FRAC Occitanie Montpellier, PACA et du Centre Pompidou complèteront cet ensemble.

    Informations pratiques :

    Exposition visible du 6 octobre au 9 novembre 2020 au TAP Scène nationale de Poitiers.

    Mar-sam : 13h-18h30 |Les soirs de spectacle : 1h avant et 30 min après la représentation

    Gratuit

    Vernissage : jeudi 8 octobre 2020, 19h

    Dévernissage : lundi 9 novembre, 18h, en présence de Andy Hales, ancien élève de Paul McCarthy à l’Ucla (University of California, Los Angeles).

    Visites commentées  :

    (30 min, gratuit, sans réservation, dans la limite de 12 personnes)
    Jeudi 8/10 – 19h
    Mardi 13/10 – 13h
    Jeudi 15/10 – 13h
    Mardi 20/10 – 13h
    Jeudi 22/10 – 13h
    Mardi 3/11 – 17h30
    Mercredi 4/11 – 13h
    Jeudi 5/11 – 13h
    Vendredi 6/11 – 13h
    Lundi 9/11 – 18h

    En lien avec l’exposition :

    Vendredi 6 novembre 2020, 18h . Conférence / table ronde : "Les censeurs ont changé de camp"
    Avec Catherine Millet (critique d'art, commissaire d'exposition et femme de lettres française, elle est notamment directrice de la rédaction du magazine « Art Press ») et Christophe Le Gac (critique d’art, d’architecture et de cinéma). 

     

    Exposition présentée dans le cadre des Rencontres Michel Foucault au TAP du 3 au 7 novembre 2020 : « C’est un scandale ».

    Les Rencontres Michel Foucault sont organisées par le TAP et l’Université de Poitiers en partenariat avec le Musée Sainte-Croix, le Miroir de Poitiers et Réseau Canopé.