Aller au contenu principal

Les chiens

Les propriétaires ont des responsabilités, des devoirs, des obligations pour garantir le bien être de leur compagnon et leur permettre la meilleure intégration possible au sein de la ville.

Image mise en avant pour la page

Les morsures

La loi du 20 juin 2008 impose les règles suivantes : toute morsure, quelle que soit la race du chien, doit être déclarée à la mairie. Le propriétaire d’un chien mordeur doit le présenter à un vétérinaire pour une surveillance sanitaire et le soumettre à une évaluation comportementale.

La surveillance sanitaire

Lorsqu’un chien mord une personne, il doit subir une surveillance sanitaire de 15 jours. Celle-ci est obligatoire, en prévention de la rage, que le chien soit ou non vacciné. Cette surveillance se passe en trois temps (3 visites vétérinaires).

Éducation

L’aboiement est un comportement naturel qui traduit l’état émotionnel du chien.

A faire

  • Ignorer le chien s’il aboie pour solliciter une caresse, à manger…
  • Le surprendre de façon significative pendant l’aboiement (lui lancer un objet pour jouer…).
  • Condamner l’accès aux portes d’entrée.
  • Limiter la vision vers l’extérieur du logement (fenêtres, baies vitrées…)

Le chien montre peut-être des signes de stress : demandez l’avis d’un vétérinaire.

A ne pas faire

  • Ne pas crier plus fort que le chien.
  • Ne pas lui demander de se taire calmement.
  • Ne pas lui demander de se taire en le caressant.
  • Ne pas laisser le chien seul dans un jardin avec vue sur les lieux de passages.

Pour rappel, l'article R. 1334-36 du Code de la Santé publique dispose : « aucun bruit particulier ne doit, par sa durée, sa répétition ou son intensité, porter atteinte à la tranquillité du voisinage ou à la santé de l'homme, dans un lieu public ou privé, qu'une personne en soit elle-même à l'origine ou que ce soit par l'intermédiaire d'une personne, d'une chose dont elle a la garde ou d'un animal placé sous sa responsabilité ». 

Le chien ne comprend pas les phrases mais assimile quelques mots simples : « Assis, couché, oui, non, au pied, ici ». Cependant il reste attentif à toutes formes de postures, gestes, mimiques ou intonations de voix.

Vous pouvez étudier l’impact de votre intonation, et de votre langage non-verbal auprès d’éducateurs ou éducatrices canines, afin de vous former aux bonnes méthodes d’éducation et de communication.

A faire

  • Apprendre au chien à faire ses besoins à l’extérieur à des heures régulières (en général après les repas) et ramasser les déjections à l’aide de sacs de ramassage.
  • Nettoyer le balcon à l’aide d’une serpillière et d’un désinfectant lorsque le chien y fait accidentellement ses besoins.

A ne pas faire

  • Éviter de ramasser les souillures en présence du chien, sauf quand cela est inévitable (dans l’espace publique par exemple).
  • Ne pas réprimander le chien s’il n’est pas pris sur le fait.
  • Ne pas lui mettre le nez dedans.

A faire

  • Partir naturellement en ignorant le chien 15 à 20 minutes avant votre départ (pas de caresse ni nourriture avant de sortir).
  • Au retour, ignorer le chien, le caresser une fois qu’il est calme.

A ne pas faire

  • Ne pas laisser le chien dans un espace trop petit lors de l'absence des maîtres

A faire

  • Surprendre le chien sur le fait : s’il creuse dans le jardin, monte sur les meubles, gratte aux portes, poursuit des chiens, voitures, passants, s’il fugue, s’il traverse la rue…

A ne pas faire

  • Ne pas réprimander le chien après votre absence : le chien ne fait pas le lien entre votre attitude et la bêtise (le chien vit dans le présent).

A faire

  • Récompenser à la fin de l’acte attendu le plus souvent possible (caresse, regards, nourriture, exagérer le ton pour les félicitations).
  • Intervenir systématiquement en proportion à la faute, dès le début de l’acte indésirable (saisir le chiot par la peau du cou comme le ferait sa mère, ou lancer dans sa direction un objet non dangereux et bruyant).

Le chien assimile la famille dans laquelle il vit à une meute. Dans votre relation, le chef c’est vous ! Vous êtes le dominant et le chien doit vous obéir, pour sa propre sécurité, et pour la sécurité de toutes et de tous, à la maison comme dans l’espace public.

A faire

  • Le chien prend son repas après ses maîtres.
  • Le chien dort dans un lieu que le maître lui a désigné, dans un endroit où il ne peut pas contrôler les allers et venues (couloir). Lorsqu’il quémande ou commet une faute, le maître l’envoie dans son panier.
  • Le maître peut caresser le chien aussi souvent qu’il le veut, uniquement si c’est le maître qui a pris l’initiative des contacts.

A ne pas faire

  • Ne pas céder sur tout
  • Ne pas le laisser faire une chose puis lui interdire par la suite.

Un animal en bonne santé est la garantie d’un comportement sociable. Effectuer un suivi annuel chez le vétérinaire et une mise à jour régulière des vaccinations préservent votre chien et vous-même. Les chiots et les animaux malades ou âgés nécessiteront des consultations plus régulières. Il est fortement recommandé de faire vacciner votre chien contre certaines maladies infectieuses et de pratiquer des rappels conformément aux indications de votre vétérinaire. Une lutte appropriée contre certains parasites internes ou externes du chien pourra être mise en place par le vétérinaire.

A savoir : l’association « Vétérinaires Pour Tous Nouvelle Aquitaine » permet aux personnes en difficultés financières de faire stériliser leurs chats ou vacciner leurs chiens à moindre coût sous certaines conditions.

Les déjections

Depuis 2003, la Ville de Poitiers s’engage à mettre à disposition gratuitement, dans différents points de distribution, des sacs pour ramasser les déjections des chiens (Hôtel de ville, mairies de quartiers, vétérinaires, toiletteurs…) soit 20 points de distribution. 116 distributeurs de sacs sont installés au 1er mai 2022.

Les propriétaires de chiens doivent s’engager à ramasser les déjections de leur chien lorsqu’elles se trouvent sur le domaine public mais aussi sur leur propre terrain afin d’éviter toute nuisance de voisinage. Il leur est donc nécessaire de se munir d’un dispositif de ramassage avant de partir se promener avec leur chien.

  • Entre 450 000 et 500 000 sacs sont distribués par an (exemple : 389 500 dans les distributeurs et 92 400 chez les partenaires. Soit 481 900 sacs en 2021).
  • Une demande pour l’installation d’un distributeur peut se faire en contactant la Direction Salubrité - Santé publique ou au cours des appels à projets des Budgets Participatifs.

A savoir : Extrait de l’arrêté municipal en vigueur (septembre 2016).

Article 6 « Tout propriétaire de chien devra prendre les précautions nécessaires pour que son animal ne souille pas les espaces publics par des déjections. Les déjections devront être ramassées, mises dans un sac prévu à cet effet et déposées dans une corbeille ».

Article 7 « Les contrevenants au présent arrêté seront verbalisés par l’application d’une contravention de 1ère classe ».

Où se trouvent les distributeurs Toutounets ?